Actualités santé

Les médecins poursuivent leurs actions contre la généralisation du tiers payant

Publié par le

Alors que la fracture entre les professionnels de la santé et le gouvernement continue de s’agrandir, Patrick Bouet, président du conseil national des médecins réclame désormais la mise en place d’un Grenelle sur la Santé.

Généralisation du tiers payant : le ton monte entre les médecins et le gouvernement

Alors que le projet de généralisation du tiers payant ne convainc pas à la majorité des médecins libéraux, Patrick Bouet décide de passer à l’attaque pour défendre ses positions. Ainsi, le président du conseil national de l'Ordre des médecins a envoyé une lettre ouverte plutôt salée à Marisol Touraine, Ministre de la Santé.

Dans ces écrits, il réclame avec fermeté l’ouverture prochaine d’un Grenelle de la Santé. En effet, le médecin estime que le projet de la loi Santé piloté par la Ministre «n'apporte pas les réponses appropriées aux problèmes des médecins et aux attentes des patients». Et cela malgré certains axes que le généraliste qualifie tout de même de «positifs». À l’image de Patrick Bouet, les professionnels de la santé ne veulent pas d’une médecine ultra réglementée. C’est pourquoi ils défendent avec force l’idée de l’indépendance au sein de l’exercice de leur profession.

Le temps des négociations 

Déterminé, le principal syndicat de médecins généralistes (MG France) vient tout juste d’annoncer un nouveau jour de grève, le 5 février prochain. De ce fait, l’ensemble des médecins sont invités à ne pas ouvrir leur cabinet médical en signe direct de protestation contre la loi Santé.

Dans le même temps, l’Ordre des médecins propose un compromis au gouvernement. Une généralisation du tiers payant non obligatoire que l’on pourrait commencer à expérimenter avec les personnes atteintes de maladies chroniques que l’Assurance maladie rembourse à 100%. Une suggestion qui ne semble pas être tombée dans l’oreille d’un sourd puisque le ministère serait en train de travailler sur ce projet depuis quelques semaines. Toujours est-il qu’il ne reste plus beaucoup de temps au gouvernement pour mettre un point final à ce projet de loi. Le texte pourrait être présenté dès la deuxième quinzaine de février à l'Assemblée nationale. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES