Actualités santé

Première pharmacie luxembourgeoise en ligne

Publié par le

Du côté du grand duché de Luxembourg, la pharmacie de Steinfort a obtenu un agrément de la part du ministère de santé lui permettant de vendre des médicaments sur Internet. A la suite de cette disposition, la loi pharmaceutique du pays devrait faire l’objet d’une modification.

Le parcours de la pharmacie Steinfort

Six mois après la commercialisation en ligne d’équipements médicaux et de produits cosmétiques, la pharmacie de Steinfort élargit son catalogue. Justifiant d’un agrément émanant du ministère de la santé, elle propose désormais des médicaments (700 références disponibles).

Il s’agit d’une grande première. Jusqu’ici, les autorités sanitaires invoquaient une législation datant de l’année 1975 pour interdire ce type de pratique commerciale. Quoi qu’il en soit, les propriétaires de l’officine invoquent à leur tour une directive européenne datant du mois de juin 2011 laquelle rend possible la vente sur Internet de médicaments, celle-ci impliquant des contraintes spécifiques en fonction du pays concerné. Au Luxembourg, cette directive n’a pas (encore) été transposée à la législation locale.

L’implication du ministère de la Santé

Dès le départ, cette institution s’est impliquée. Aux côtés d’un juriste, elle s’est penchée sur ce cas et a finalement accordé un agrément permettant à la pharmacie de Steinfort de se lancer dans la commercialisation en ligne de médicaments.

Seuls les produits délivrés sans ordonnance peuvent être vendus sur le site Internet, comme c’est le cas en France.

Depuis le lancement le 13 novembre 2014, chaque produit et accompagné de l’estampille « Attention médicament ». Et les acheteurs ne pourront obtenir que trois unités par produit. Maintenant, la question qui se pose est de savoir si les produits achetés sur le site sont remboursés par une bonne complémentaire santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES