Actualités santé

Le piment, c'est bon pour la longévité

Publié par le , Mis à jour le 05/08/2015 à 17:35

Une récente étude chinoise révèle que manger épicé serait bon pour la longévité et pour diminuer les risques de cancers ou de maladies du cœur. Explications.

Moins de cancer, de maladies respiratoires grâce aux mets épicés

Consommer régulièrement de la nourriture épicée (au sens de relevé) permettrait de s’assurer longévité et d’amoindrir les risques de cancers ou de maladies respiratoires ou de maladie du cœur.

L’étude publiée le 4 juillet dernier a été réalisée sur un demi-million de Chinois suivis depuis plusieurs années. Les consommateurs (homme/femme) quotidiens de cuisine épicée auraient 14 % de chance en moins de décéder, par rapport à ceux qui ne mangent qu’une seule fois par semaine ce type de nourriture.

Les risques de cancers seraient également diminués, tout comme les risques liés à des maladies coronariennes et les maladies respiratoires.

Le piment notamment permettrait grâce à la capsaïcine de limiter l’obésité, tout en ayant des spécificités anti-inflammatoires, antioxydantes et anti-cancer.

Santé : le piment, oui, mais…

Malgré cette observation et la taille de l’échantillon, il ne se serait pas possible d’en tirer de réelles conclusions. Notamment en raison du manque d’informations sur la composition des repas des sujets étudiés (qui n’ont pas mangé que du piment !).

D’ailleurs le journal qui a publié l’étude note qu’il peut également s’agir des bienfaits liés à une consommation d’eau ou de thé, particulièrement consommés par les consommateurs de piments.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES