Actualités santé

Enfants et médicaments : attention au surdosage

Publié par le , Mis à jour le 02/02/2015 à 09:43

Il est vrai que lorsqu’un enfant est malade, ces parents ont la fâcheuse tendance à augmenter les doses de médicament prescrites par le médecin dans l’espoir d’obtenir un temps de guérison plus rapide. Une mauvaise habitude qui n’est pas sans conséquence pour la santé des bambins.

Quand les parents négligent les prescriptions médicales  

Selon une étude menée par des chercheurs américains, 41 % de parents ne respecteraient pas les prescriptions médicales quand il s’agit de soigner leur propre enfant. Ces résultats ont été relevés à l’issue d’un suivi effectué sur 287 parents d’enfants de moins de 9 ans. L’ensemble de ces enfants malades devaient alors de prendre des médicaments chaque jour pendant deux semaines avant d’espérer atteindre la guérison. Les chercheurs ont ainsi constaté qu’un parent sur 6 préfère utiliser une cuillère à soupe ou à café pour administrer un médicament à leur enfant, plutôt qu’une cuillère-dose fournie avec certains médicaments.

Sur l’ensemble des cas étudiés, 39 % des personnes effectuent ainsi une erreur de dosage par rapport à ce qu’elles pensent avoir transmis à l’enfant. De surcroit, 41 % ne suivent pas les doses prescrites par les professionnels de santé. Par ailleurs, les chercheurs tiennent à préciser que les parents qui n’utilisent pas les appareils de mesure ont deux fois plus de risques de commettre une erreur que les autres. Cela peut s’expliquer par le fait que les doses que l’on retrouve sur les notices sont fixées par des unités de dosage très pointues. Par conséquent, il est loin d’être facile de pouvoir les reproduire à l’aide d’une simple cuillère.

Y a-t-il des risques pour l’enfant ?

Comme pour les adultes, le surdosage des médicaments peut avoir des effets encore plus néfastes sur la santé de l’enfant. Si cela se produit plusieurs jours de suite, de nouveaux symptômes peuvent apparaître petit à petit chez l’enfant. Mais attention, car ils peuvent se manifester sous différentes formes. Les symptômes digestifs (nausées, vomissements), respiratoires et neurologiques (mouvements anormaux, problèmes liés au tonus) peuvent signifier que votre enfant a mal supporté le surdosage.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES