Actualités santé

Mystère autour de la hausse des contaminations à la salmonelle en France

Publié par le , Mis à jour le 21/05/2019 à 11:02

Les contaminations à la salmonelle en forte hausse en France

Depuis 10 ans, le nombre de contaminations à la salmonelle en France a très fortement augmenté, rapporte Le Parisien. A l’origine de cette explosion, l’arrivée d’une nouvelle souche : la salmonelle typhimurium.

L’arrivée de la salmonelle typhimurium

Les pays européens touchés par la « crise de la salmonelle ». Dans son édition du mardi 11 décembre, Le Parisien rapporte que les contaminations à la salmonelle a explosé ces dix dernières années en France. Le centre national de référence des salmonelles, à l’Institut Pasteur à Paris a détecté une hausse des infections alimentaires en raison de l’arrivée d’une nouvelle souche appelée « variant monophasique de typhimurium ». « Alors que l’on en détectait qu’une cinquantaine en 2007, on en est à 2 500 par an maintenant », a expliqué le docteur François-Xavier Weill, directeur de ce centre, au quotidien.

Si cette nouvelle souche se propage dans de plus en plus d’aliments, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a constaté une rorte augmentation dans la charcuterie. Ingérer ces aliments peut dès lors provoquer de la fièvre, une gastro-entérite ou bien une septicémie.

La progression de cette nouvelle souche reste un mystère

La France n’est pas le seul pays européen touché par l’arrivée de la salmonelle typhimurium. Mais comme pour l’Hexagone, sa propagation reste un mystère. Les différentes autorités sanitaires avouent ainsi ne pas avoir d’explication explique Le Parisien. « Ce qui rend difficile sa détection, c’est que les porcs, qui ont ces bactéries dans leur tube digestif, sont, en majorité, des porteurs sains, indique au quotidien Vincent Leclerc, responsable de projet épidémiologique à l’Anses. A défaut de connaître les raisons de cette importante progression, les consommateurs peuvent limiter les risques en respectant la chaîne du froid ou bien encore en faisant bien cuire les aliments sensibles.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES