Actualités santé

Nouveauté du 1er janvier : le don d'organe

Publié par le , Mis à jour le 01/02/2017 à 17:25

Du nouveau pour les dons d'organes

La loi Caillavet portant sur le don d’organes explique que les Français sont tous des donneurs présumés, hors refus explicite de la personne de son vivant. Pourtant, les médecins continuent de faire face à plus de 30 % de refus de la part des proches (chiffres 2015). Mais la loi vient de changer, depuis le 1er janvier 2017.

Don d’organe : exprimer son choix sur Internet

Depuis le 1er janvier, la loi sur le don d’organes change. L’objectif final est bien sûr de favoriser les dons. L’idée de cette réforme consiste à permettre aux Français d’exprimer plus facilement leur volonté d’autoriser ou non le don de leurs organes.

La réforme met en place un registre national des refus accessible sur Internet, sur lequel les Français peuvent préciser leur choix de refus de dons d’organes, soit total, soit partiel.

Autres solutions :

  • Faire valoir son refus par écrit, confier ce document daté et signé à un proche
  • En cas d’impossibilité de rédiger le document, faire attester par deux témoins que le document rédigé par un tiers correspond bien à sa volonté
  • Dire oralement son refus à ses proches qui devront le dire à l’équipe m édicale.

Des questions réponses pour éclairer son choix

D’autre part, ce registre permet de mieux comprendre le don d’organes. Comment en parler à ses proches, comment exprimer son refus de donner ses organes ? 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES