Actualités santé

Pistes pour le financement de la Sécu

Publié par le , Mis à jour le 20/08/2012 à 17:19
Environ 14 milliards d’euros pour 2012. C’est le trou de la Sécurité Sociale, ce déficit que le gouvernement tente de reboucher. Pour cela, il faut moins dépenser et surtout trouver des financements. La ministre de la Santé, Marisol Touraine a évoqué de nouvelles pistes de financements.

Les industries pharmaceutiques et du tabac, potentiels financeurs


Actuellement financée par le travail, la Sécurité sociale nécessite des financements supplémentaires qui aideront à combler le trou de la Sécu. 

A l’occasion de la fête des roses le 19 août dernier, la ministre de la Santé a évoqué l’industrie pharmaceutique et l’industrie du tabac comme potentielles pistes de financements, sans toutefois en privilégier l'une plus que l'autre.

Pour Marisol Touraine, il n’est pas aberrant d’envisager que l’industrie des médicaments puisse donner un coup de pouce au système de santé français, et pas illogique de penser qu’une industrie comme celle du tabac qui participe au décès de dizaines de milliers de personnes chaque année et qui coûte 18 milliards d’euros à la Sécu, soit taxée pour le financement de l’organisme. 

L’environnement et notre santé étant étroitement liés, la ministre a ainsi également évoqué la possibilité d’une « taxe écologique ».

Pas plus de déremboursements


Selon la ministre de la Santé, il n’y aura pas d’autres vagues de déremboursements des médicaments dans la loi de financement de la Sécurité Sociale. Les déremboursements n’ont eu pour conséquence que le recul de l’accès aux soins. Pour ce problème d’accès aux soins, la réponse réside dans la médecine de proximité, moins coûteuse que l’hôpital.

L’objectif du gouvernement n’est pas de faire payer davantage les Français mais bien de trouver des financements pour combler le déficit.


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES