Actualités santé

Santé : attention à votre consommation de sucre - Mutuelle-land.com

Publié par le

L’OMS a récemment lancé une consultation publique concernant les apports en sucre, à travers son site Internet. Cette initiative a été prise dans le but de redéfinir les recommandations applicables à travers le monde en ce qui concerne la quantité maximale de sucre autorisée au quotidien. Ceci contribuerait à la lutter contre les caries et l’obésité.

Attention aux sucres cachés

Il y a 12 ans de cela, en 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé faisait connaître le plafond quotidien à ne pas dépasser en matière de sucre qui ne devrait pas excéder les 10 % de l’AET ou Apport Energétique Total. Ce qui représente à peu près douze cuillerées à café de sucre. L’OMS envisage aujourd’hui de réviser cette limite à la baisse, pour passer à 5 % de l’AET au maximum (6 cuillerées à café).

Attention, il ne s’agit pas des glucides. Ce sont plutôt les sucres ajoutés aux produits alimentaires. Plus précisément, c’est le sucre, le fructose ou encore le sucrose. Il ne faut pas oublier le sucre que l’on retrouve naturellement dans des produits sucrés comme le miel, le sirop ou encore des extraits de fruits (jus, concentré…).

En définitive, il faut se méfier des sucres cachés dont la proportion est particulièrement importante dans les produits « industriels ». Et contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas forcément de sucreries. Citons le ketchup : une cuillerée à soupe renferme environ une cuillerée à café de sucre. Une petite bouteille de soda en contient, pour sa part l’équivalent d’une dizaine de cuillerées à café : le plafond quotidien est ainsi pratiquement atteint. Si celui-ci était atteint, un seul verre de soda ferait exploser la limite…

Quels sont les risques ?

Si l’OMS souhaite baisser la limite de sucres autorisé, c’est parce que les effets sur la santé sont désastreux. Une consommation excessive de sucre constitue un facteur de risque de l’obésité. Inversement, manger moins sucré s’accompagne d’une baisse du poids. Le sucre est également mauvais pour les dents et favorise les caries.

Diminuer la quantité de sucre consommé au quotidien serait sans doute bénéfique pour la santé. Adopter cette mesure à grande échelle en France allègerait sans nul doute les dépenses de santé et les remboursements de la Sécu et des complémentaires santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES