Actualités santé

Petit tour d'horizon des revenus des médecins en Europe

Publié par le

En France, certains médecins s’estiment mal payés et ont la chance de pouvoir fixer librement leurs honoraires lorsqu’ils sont raccrochés au secteur 2, ce sont les fameux dépassements d’honoraires qui ne cessent de faire parler d’eux. Cette possibilité est unique en Europe explique le site leFigaro.fr.

Des dépassements pour compenser un « piètre » salaire

En France les médecins du secteur 2 ont la possibilité de fixer librement leurs tarifs, devant uniquement suivre une règle déontologique, le « tact et mesure ». Or cette notion particulièrement floue a engendré quelques abus tarifaires, amenés dernièrement sur le devant de la scène.

Estimant que leur revenu n’est pas assez élevé, certains médecins fixent leurs tarifs bien au-delà du taux de remboursement de la Sécurité Sociale. D’autres restent plus raisonnables. Reste que les dépassements d’honoraires français sont inédits en Europe, permettant aux médecins français de se créer un salaire plus confortable.

Alors les médecins français mal rémunérés ?

Si les Français ne sont pas les mieux rémunérés, ils ne sont pas non à la traîne.

Selon les chiffres de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), la rémunération nette des médecins français n’atteint pas celle des Néerlandais (en brut), médecins les mieux payés d’Europe.

En termes d’évolution salariale, la rémunération des Français reste dans la moyenne (+ 2 % par an entre 2000 et 2009). Les médecins sont moins à plaindre qu’au Royaume Unis, en Irlande ou encore en Grèce qui ont vu leur rémunération reculer.

Les dépassements d’honoraires sont donc à considérer comme un véritable privilège en France. A l’étranger, les médecins qui veulent fixer leur salaire eux-mêmes le peuvent mais doivent se déconventionner.

Le mot de Mutuelle-land : le tarif libre est menacé. L’Assurance Maladie, les mutuelles santé et les syndicats de médecins se réunissent actuellement pour trouver une solution aux dépassements d’honoraires abusifs et surtout pour la prise en charge de ces frais pour favoriser l’accès aux soins. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES