Actualités santé

une prise de sang peut prédire la date de votre mort

Publié par le

Les résultats d’une récente étude publiée dans Plos Medicine laissent penser qu’il serait possible de connaître approximativement les risques de décéder durant les années à venir grâce à une simple analyse de sang.

Une première étude estonienne

Les recherches en question ont été entreprises par des scientifiques de l’université estonienne de Tartu. Ces derniers sont parvenus à isoler des biomarqueurs qui permettraient de connaître la probabilité de décès d’un sujet donné pour les années à venir.

Concernant l’étude, elle a porté sur un peu moins de 10 000 individus. Au cours des recherches, 106 biomarqueurs ont été passés à la loupe. Ces molécules que l’on retrouve dans différents fluides corporels et dans les cellules permettent habituellement de diagnostiquer un problème ou de mesurer la réaction de l’organisme face à un traitement.

4 de ces biomarqueurs sont sortis du lot, en l’occurrence lipoprotéine, l’albumine, l’orosomucoïde et le citrate. Lorsque le taux de ces derniers dépasse une certaine limite, la probabilité de décéder durant les 5 années à venir est multipliée par 19.

Fort de ce premier constat, ces premiers chercheurs ont exhorté des chercheurs finlandais à entreprendre la même expérience. Celle porte alors sur près de 7 500 sujets. Il s’est avéré que ces biomarqueurs constituent des indicateurs sur les probabilités de décès dans un délai de 5 années.

Quelques lacunes

Bien que ces études semblent prometteuses, elles présentent quand même des lacunes. D’abord, elles ont été menées sur des sujets dont les modes de vie sont similaires et qui proviennent des mêmes régions du globe. Les résultats sont donc difficilement applicables à d’autres populations. Ensuite, il s’agit de marqueurs qui ne sont plus à présenter et dont les professionnels de la santé maîtrisent l’interprétation.

Enfin, l’analyse de ces marqueurs de façon isolée ne permet pas d’établir un diagnostic quant à la maladie qui va causer le décès. Et plus important encore, il est impossible de déterminer le traitement adéquat.

En savoir plus sur le don du sang

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES