Actualités santé

Prescrire du sport, c'est moins cher que prescrire des médicaments

Publié par le

Depuis longtemps les professionnels de santé s’évertuent à le dire : le sport c’est la santé ! Après le test réalisé à Strasbourg (en savoir plus ici), un colloque qui s’est déroulé cette semaine à Paris s’est penché sur la question de la prescription du sport comme alternative aux médicaments.

Le sport c’est bon pour la santé

Cet adage n’est plus vraiment à prouver. Pratiquer ne serait-ce que 15 minutes de marche par jour auraient pour conséquence de diminuer les risques de mortalité précoce de 14 %, selon les données dévoilées par Martine Duclos, professeur de médecine du sport.

L’inactivité aurait quant à elle la fâcheuse tendance à favoriser les décès : 1 décès sur 10 à travers le monde serait lié au fait de ne pas pratiquer d’activité physique. Certaines maladies telles que les maladies cardiovasculaires, l'obésité et certains cancers seraient également largement favorisés par l’inactivité.

Par conséquent le sport pourrait bien trouver sa place en tant que prescription à part entière. La pratique d’un sport pourrait même être amené à être prise en charge par la Sécurité Sociale (et à terme par les mutuelles santé ?).

Le sport, remède au trou de la Sécu ?

Il se pourrait même que cette idée permette de reboucher plus rapidement le fameux trou de la Sécu.

Selon l'Imaps, dont le slogan est plutôt significatif « Le sport au service de la santé », les personnes pratiquant un sport économiseraient 250 euros  en moyenne chaque année sur leurs dépenses de santé par rapport aux inactifs.
Mieux : financer le sport à hauteur de 150 euros par an permettrait de favoriser les soins des ALD et par conséquent de faire économiser plus de 56 millions d’euros par an à la Sécu.

Une idée qui mérite d’être creusée, chaque fédération sportive étant d’ores et déjà chargée d’étudier les meilleures disciplines à pratiquer selon les pathologies (qui s’articulent autour du cancer, de l’obésité, des maladies cardio-vasculaires et du vieillissement).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES