Actualités santé

Présidentielles : pourquoi la santé est-il un sujet important ?

Publié par le

La santé largement abordée pour les élections tient à cœur des Français

La majorité des Français disent être influencés par le programme de santé des candidats à l’élection présidentielle révèle un sondage Odoxa, interrogeant les médecins, directeurs d'hôpitaux, Européens et Français.

La santé : un sujet déterminant pour les Français

77 % des Français affirment que les propositions faites par les candidats auront un impact sur leur vote.

Le sondage portait sur 2 grands thèmes :

  • la perception du système de santé français en comparaison des autres pays
  • les mesures privilégiées pour faire face aux défis en termes de santé en France

Un très bon système de santé

Les résultats tendent vers un jugement plutôt positif du système de santé Français puisque les personnes interrogées estiment que la France présente le meilleur système de santé ainsi que le meilleur système d’assurance maladie d’Europe.

33 % de Français ayant été hospitalisés au cours des deux dernières années, soit 5 points de plus que la moyenne européenne. 86 % des Français se disent « satisfaits » de leur fréquentation de l'établissement de santé (taux de satisfaction le plus élevé d’Europe).

Mais des points à améliorer

  • 58 % affirment rencontrer des problèmes pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste
  • 39 % des Français rencontre des difficultés pour payer des dépenses de santé non-remboursées par la Sécurité sociale et/ou les mutuelles.

Si les Français évoquent ces points à améliorer, ils restent tout de même les moins « handicapés » par ces difficultés par rapport aux autres pays européens.

Vers des mesures pour améliorer le système de santé

  • 83 % d'entre eux se disent favorables à l'idée de favoriser les soins ambulatoires
  • 73 % des Français sont contre la mise en place d'une sorte de franchise en faisant payer à l'assurance complémentaire des patients les 1.000 premiers euros
  • 73 % approuvent l'idée d'inciter les médecins à limiter les arrêts maladie
  • Développer l’usage des médicaments génériques
  • Intégrer les mutuelles dans la sécurité sociale

Sans surprise, les Français refusent de faire des efforts supplémentaires notamment en étant jugés sur le comportement (55 %). Sur la question des déserts médicaux et de la répartition des médecins sur le territoire, 56 % des médecins refusent l’intervention des pouvoirs publics. Mais la moitié des médecins disent se laisser convaincre si les mesures proposées sont incitatives.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES