Actualités santé

Prix des lunettes: le gouvernement pense aux ménages plus pauvres

Publié par le , Mis à jour le 15/03/2016 à 15:01

Lunettes : tarif revus à la baisse pour les plus pauvres ?

Mardi 29 octobre 2013, les députés ont déposé un amendement au projet de budget de l’Assurance maladie : ils veulent encadrer les prix de l’optique pour rendre plus facile la vie aux 1 million de personnes vivant au-dessous du seuil de la CMU.

Les lunettes coûtent chères dans l’Hexagone

La plupart des Français se sont souvent plaints du prix des lunettes. Et cette doléance n’est pas passée inaperçue au Parlement puisque le gouvernement venait de déposer mardi passé un amendement pour recadrer le prix des lunettes. Cette mesure a été prise afin de permettre aux personnes ayant des ressources inférieures au seuil de pauvreté – 967 euros/ mois (1 personne) et 1.450 euros (foyer de 2 personnes) – de s’octroyer une paire de lunettes à prix modeste. Selon l’exécutif, une négociation entre les différents organismes responsables de la prise en charge de la majorité des dépenses d’optique (Sécu, mutuelles santé, institutions de prévoyance, assurance) et les opticiens a été prévue dans cet amendement. Au rendez-vous dans cette négociation : fixer les tarifs maxima pour les prestations optiques aux bénéficiaires de l’ACS (Aide à la Complémentaire Santé). Bien entendu, c’est durant la négociation que les opticiens devront s’engager à respecter les prix négociés.

Près de 63 % des Français portent des lunettes

Avec cet amendement au projet de budget de la Sécu, les députés vont apporter une bouffée d’air aux Français n’ayant pas la possibilité d’acheter des lunettes. D’autant plus qu’environ 63 % des Français portent des lunettes. Il faut toutefois signaler que la Sécu ne rembourse que les achats taxés par une ordonnance délivrée par un ophtalmologue. Concernant encore les dépenses optiques, à rappeler que la caisse de l’Assurance maladie rembourse l’assuré en fonction de son profil (âge, types de correction, etc.) et un taux d’acquittement de 70 % est associé au remboursement. Quoi qu’il en soit, il est utile de signaler que pour obtenir un remboursement décent de ses dépenses d’optique, il est plus prudent d’opter pour la souscription d’une bonne mutuelle optique. Celle-ci va compléter les dépenses non remboursées par la Sécu, facilitant ainsi l’acquisition d’un soin optique de qualité.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES