Actualités santé

Protections périodiques : vers un dispositif de gratuité ?

Publié par le

Une femme dépense 20 000 euros de protections périodiques dans l'ensemble de sa vie

Va-t-on vers la gratuité des protections périodiques dans des lieux comme les écoles, les hôpitaux ou encore les prisons ? C’est ce que souhaite Marlène Schiappa qui vient de missionner Patricia Schillinger, sénatrice du Haut-Rhin pour expérimenter la distribution gratuite des serviettes et autres tampons.

Entre 1,5 et 2 millions de femmes ont du mal à se payer des protections périodiques

C’est un sujet dont on parle peu et pourtant, c’est encore un vrai problème pour de nombreuses personnes. Aujourd’hui en France, on estime qu'entre 1,5 à 2 millions de femmes ont du mal à se payer des protections périodiques. Afin de mettre un terme à cette précarité, Marlène Schiappa envisage la gratuité des serviettes et autres tampons.

À l'occasion de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle qui a eu lieu le 28 mai dernier, la sénatrice du Haut-Rhin Patricia Schillinger a été chargée par la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes d’expérimenter la distribution gratuite des protections menstruelles. Un des objectifs de la Secrétaire de la Commission des Affaires Européennes sera de définir les coûts de cette gratuité dans des lieux comme les écoles, les hôpitaux ou encore les prisons.

Une femme utilise environ 11 000 tampons dans une vie

Preuve que le sujet est particulièrement important, un sondage Yougov dévoilé par le Huffington Post en mars 2019 révèle que 70% des femmes souhaitent la gratuité des serviettes et tampons au bureau. D’ailleurs, certaines entreprises comme Google ou encore le groupe Procter & Gamble offrent déjà ces produits aux employées : « une mesure très simple à mettre en place » selon Hélène Boulet Supeau, directrice générale de Sarenza.

Dans sa vie, une femme utilise près de 11 000 tampons dont le coût peut atteindre une petite fortune : « les règles coutent très cher. On estime qu’elles coûtent 20 000 euros dans la vie d’une femme en protection périodique » a expliqué Marine Creuset de l’association Règles élémentaires au micro de Europe 1.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES