Certains médicaments sont dangereux pour la santé

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité de la santé à la une
Toutes les actualités de la santé
Actualités santé  /  Quand les médicaments provoquent de la démence

Quand les médicaments provoquent de la démence

Restructuration du système des médicaments

Consommer des médicaments régulièrement n’est pas sans conséquence. Selon une étude menée aux Etats-Unis, cela pourrait même aggraver le risque de démence chez les personnes les âgées. Des effets graves qui persisteraient bien après l’arrêt du traitement.

Les agents anticholinergiques responsables du développement de la démence

D’après une très sérieuse étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, les agents anticholinergiques présents dans les médicaments sont les principaux responsables du développement de la démence chez les personnes les plus fragiles. En effet, ces agents entravent la bonne communication entre les neurones ce qui entraîne des problèmes liés à l’apprentissage et à la mémoire. Les activités musculaires sont également touchées par ce type de désagrément.

Mais, difficile de ne pas avaler des agents anticholinergiques, car, ils sont malheureusement présents au sein de nombreux médicaments. On en retrouve par exemple dans le doxépine, un antidépresseur, le diphénhydramine, un somnifère ou encore  l'oxybutynine, un médicament destiné à traiter les incontinences urinaires. D’après les chercheurs, il suffit de consommer quelques milligrammes de ces agents pendant trois ans pour être exposé à un risque sérieux de démence. Par ailleurs, au cours de cette étude, 23% des participants ont développé ce type de comportement.

Essayer des traitements alternatifs

Les individus susceptibles de développer de la démence sont généralement âgés de 65 ans et plus. Mais, d’après le Dr Shelly Gray de l'Université de Washington, auteur de l’étude, beaucoup de médicaments contiennent de puissants effets anticholinergiques. Ainsi, elle recommande aux médecins traitants d’effectuer une veille régulière de la consommation de leurs patients. Et cela même pour les médicaments vendus sans ordonnance.

Cette attitude de prévention permettrait aux professionnels de santé de mieux cibler les besoins des malades afin de pouvoir les orienter vers des traitements qui ne contiennent pas d’agents anticholinergiques. À ce sujet, le Dr Shelly Gray propose émet aussi quelques propositions concrètes. Par exemple, elle préconise de remplacer les médicaments responsables de démence par du Prozac ou du Celexa.  Au cas où cette alternative ne serait pas pertinente, le docteur demande aux médecins de prescrire la plus petite dose possible de médicaments. 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par Cmiko44 :
Deux ans et demi et toujours pas de remboursement complet de ce qu'ils nous doivent.Cette(...) Lire la suite >
NOTE
2

5
Ecrit par Eric13 :
Service client tout simplement HONTEUX. Et croyez moi, cela peut vite avoir des répercussions(...) Lire la suite >