Actualités santé

Quel pays a le meilleur système de santé en Europe ?

Publié par le , Mis à jour le 24/11/2017 à 10:39

La France parmi les meilleurs systèmes de santé européens

Dans un rapport annuel, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) fait le point sur les différents systèmes de santé des pays européens. Qu’en est-il de la France ? Explications.

Système de santé français : les points positifs

La France fait partie des pays européen où l’espérance de vie est l’une de plus élevée, atteignant 82,4 ans en 2015 contre 79,2 en 2000. Cette hausse est due à la baisse du taux de mortalité après 65 ans. A cet âge, une femme peut espérer encore vivre 23,5 ans en moyenne (dont 10,7 ans sans incapacité) et un homme, 19,4 ans en moyenne dont 9,8 ans sans incapacité.

Autre donnée expliquant la hausse de l’espérance de vie : les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) font parties des plus faibles d’Europe, notamment parce qu’ils sont très bien soignés.

Système  de santé : les points négatifs 

Un des meilleurs d’Europe, certes. Mais imparfait, c’est certain. Le rapport de l’OCDE met en évidence également des problèmes majeurs comme la consommation de tabac, d’alcool et le manque d’activités physiques des jeunes français de 15 ans. Elle se place avant dernière, juste avant l’Italie.  

Autre point à améliorer : les dépenses de santé, 20% plus élevées que dans la plupart des pays de l'Union Européenne. Ces dépenses de santé représentent 11,1% du PIB, bien supérieur à la moyenne de l’UE (9,9 %).

La consommation de médicaments ne va pas non plus dans le bon sens. Entre trop d’antibiotiques consommés et pas assez de génériques (liés aux économies de l’Assurance Maladie), la France n’est pas une bonne élève en matière de consommation des médicaments.

Du côté des médecins, c’est leur nombre qui se stabilise en France alors que dans un même temps, les autres pays européens voient leur nombre augmenter. Et les médecins français sont vieillissants : près de la moitié des médecins en France sont âgés de plus 55 ans. Ces derniers vont partir en retraite et n’auront pas autant de médecins qui vont les remplacer que la France en a vraiment besoin.

Enfin, concernant la chirurgie ambulatoire, la France était déjà en retard dès le début par rapport à d’autres pays européens, dans les années 2000. L’OCDE souligne d’ailleurs dans son rapport un effet  de progression important dans l’ambulatoire.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES