Actualités santé

Recyclage des médicaments : entre écologie et gâchis ?

Publié par le , Mis à jour le 27/10/2011 à 14:48
Le quotidien Ouest France a récemment publié un article sur le témoignage d’une veuve sur le recyclage des médicaments non utilisés (MNU). L’occasion de revenir sur le dispositif Cyclamed qui se donne pour mission de recycler ces médicaments qui ne servent plus. Explications.

Cyclamed ou le gâchis des MNU ?


Ouest France relatait dans son édition du 26 octobre l’histoire de cette veuve qui vient de perdre son époux, victime d’un cancer du poumon.

L’épouse avait retiré en pharmacie la liste des médicaments prescrits pour son mari, la veille de son décès. La femme a ensuite ramené les divers traitements jamais utilisés, dont la valeur s’élevait à 2 750 euros, en officine afin de permettre de les redistribuer à d’autres patients.

A sa grande surprise, le pharmacien comme le personnel de l’hôpital lui ont adressé un refus, malgré les boîtes jamais ouvertes et valables jusqu’en 2017.

La raison du refus : la rigueur du dispositif Cyclamed, spécialiste du recyclage des médicaments non utilisés. 

Cyclamed, comment ça marche ?


Il s’agit d’un dispositif qui permet de collecter les médicaments non utilisés afin de les recycler en énergie.
Sur la Home Page du site Internet, on peut lire « En rapportant vos médicaments non utilisés à votre pharmacien, vous protégez l’environnement et évitez les accidents domestiques ».

Deux objectifs, un écologique qui permet de produire de l’énergie et chauffer les habitations et un second d’ordre sanitaire.
Une fois les médicaments rapportés, triés et emballés dans des cartons Cyclamed, ils sont incinérés afin de les détruire définitivement dans le respect des règles écologiques tout en produisant de l’énergie. Une destruction double emploi en quelques sortes.

En attendant, la veuve ne décolère pas et évoque plutôt un gâchis illogique : « On nous parle du trou de la Sécu, de la chasse aux fraudeurs. Mais il faudrait peut-être commencer par ne pas jeter l'argent par les fenêtres ».
 
L’avis de Mutuelle-land : l’on peut comprendre l’incompréhension de cette femme. Ceci dit, en matière de santé, mieux vaut être prudent. Il ne s’agit pas ici d’argent mais bien de sécurité sanitaire.
De votre côté, optez pour une mutuelle santé qui prendra pleinement en charge vos médicaments.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES