Actualités santé

Réduire les dépenses en réduisant les prix des médicaments

Publié par le , Mis à jour le 14/11/2011 à 16:49
Après la taxation des contrats de mutuelle santé, la réduction des dépenses de l’Assurance Maladie passera également par la réduction des prix des médicaments, principalement des génériques. L’industrie pharmaceutique est mise à contribution dans le cadre du second plan de rigueur du gouvernement.

Faire appel à l’industrie pharmaceutique


L’objectif national des dépenses d’Assurance Maladie (Ondam) a été revu à la baisse lors de la seconde salve de rigueur gouvernementale. Au lieu des 2,8% de dépenses prévues, seules 2,5% seront autorisées.

Afin de tenir sa promesse de ne pas toucher le porte-monnaie des assurés, le gouvernement se tourne vers l’industrie pharmaceutique. 

Cette dernière devra abaisser le tarif des médicaments et notamment des génériques. Ces derniers sont supérieurs aux tarifs pratiqués dans d’autres pays européens. « On consomme trop de médicaments en France et ils sont trop chers. Il y a donc des économies à faire de ce côté-là », a ainsi déclaré le ministre de la Santé.

Un objectif : 290 millions d’euros économisés !


L’objectif financier s’élève à 290 millions d’euros pour les fonds de la CNAM. 
Un effort supplémentaire demandé au secteur pharmaceutique puisque ce dernier participait déjà à hauteur de 800 millions d’euros depuis le premier jet du Projet de loi de finances de la Sécurité Sociale.

Afin de respecter l’objectif économique de 500 millions d’euros, le gouvernement fera également participer les médecins de ville ainsi que les établissements de soins.

En revanche, les assurés ne verront pas le restant à charge, autrement appelé ticket modérateur, augmenter.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES