Actualités santé

Résultats de l'étude sur les Français et la santé 2017

Publié par le , Mis à jour le 23/06/2017 à 15:12

Que pensent les Français du système de santé ?

A l’occasion de l’élection présidentielle qui approche à grand pas, le cabinet Deloitte a interrogé les Français sur leur perception du système de santé et les questions de prévention et d’e-santé. Si les Français se montrent attachés à leur système de santé, ils restent lucides quant aux défis à relever pour en maintenir la qualité.

Les Français et la santé : satisfaction et lucidité !

Selon l’étude de Deloitte :

  • 81 % des Français se déclarent ainsi « tout à fait » ou « plutôt » satisfaits de la qualité des soins
  • 82 % de la sécurité des soins
  • 75 % de la pédagogie du personnel soignant

Mais, la satisfaction n’empêche pas les Français d’être lucides sur les limites du système de santé et la nécessité d’évoluer. L’étude constate que :

  • 66 % des Français ont déjà dû renoncer à des soins

- Pour raison financière (48 %) au global

- 69 % pour les Français dont le revenu mensuel est inférieur à 1000 euros

- Pour des raisons d’organisation, liées à la prise de rendez-vous (45 %)

- Pour des raisons géographiques (25 %)

- 35 % pour les Français vivant en zone rurale

Ce n’est donc pas un hasard si l’une des priorités de 47 % des Français en matière de santé correspond à la lutte contre les déserts médicaux.

Autre préoccupation : les questions autour du vieillissement de la population et de la dépendance : près de neuf Français sur dix estiment ainsi qu’il est « primordial » ou « important » d’améliorer l’accompagnement des personnes dépendantes. Et bien sûr, l’éternelle question de l’équilibre des comptes du système de santé, en particulier celui de la Sécurité Sociale. Ainsi, 82 % se disent pour un rééquilibrage des finances de la Sécu.

Les Français prêts à agir pour sauver leur système de santé

Selon l’enquête menée par Deloitte, les Français se disent prêts à « devenir acteurs de leur santé », et notamment via le levier de la prévention.

Ces derniers se disent également en faveur d’un système de récompense des comportements vertueux en matière de santé, et à l’inverse, que les personnes qui prennent des risques en supportent en partie le coût (57 %).

34 % des Français sont pour le recentrage des remboursements de la Sécu sur les pathologies lourdes et les maladies chroniques.

Pour parvenir à agir efficacement sur leur propre santé, les Français demandent

  • de l’accompagnement par des professionnels (81 %) 

- 61 % fait d’ailleurs plus confiance aux acteurs historiques (professionnels de santé, mutuelles) qu’aux nouveaux acteurs de la santé (start-up, grande entreprise digitale), trop peu légitimes à leur goût

  • à être coachés (66 %)
  • à bénéficier de récompenses (48 %)

Enfin, l’e-santé constituerait le 2e axe de réponse aux grands enjeux de santé publique. Les nouvelles technologies ne les repoussent pas, mais à certaines conditions : préservation d’un lien humain fort, garanties en matière de données personnelles, vraie valeur ajoutée au-delà du « gadget ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES