Actualités santé

Rougeole : l'OMS alerte sur la hausse inquiétante du nombre de cas

Publié par le , Mis à jour le 14/08/2019 à 10:22

364.808 cas de rougeole ont été enregistrés en 2019 contre 129.239 pour l’année précédente.

C’est une hausse toujours aussi inquiétante. L’organisation mondiale de la santé vient de dévoiler les chiffres de la rougeole. Entre janvier et juillet 2019, le nombre de cas a triplé dans le monde en raison notamment d’une couverture vaccinale trop faible.

Des chiffres les plus élevés jamais enregistrés depuis 2006

L’OMS s’inquiète de la hausse du nombre de cas de rougeole dans le monde. Entre le 1er janvier et le 31 juillet 2019, ce sont 364.808 cas qui ont été enregistrés contre 129.239 pour l’année précédente. Un chiffre qui a triplé en l’espace d’une année. Un triste record. En effet, selon l’organisation mondiale de la santé, ces chiffres sont "les plus élevés" jamais enregistrés depuis 2006. Cette fulgurante augmentation s’explique en partie par une couverture vaccinale trop faible. Pour éviter une épidémie, il faut atteindre une couverture vaccinale de l’ordre de 95%. Or, cela n’est pas le cas dans une majorité des pays.

Selon les statistiques, la République démocratique du Congo, Madagascar et l’Ukraine sont les pays qui ont abrité le plus grand nombre de cas. D’autres épidémies ont pu être détectées au Tchad, en Angola, en Thaïlande mais aussi dans des pays comme États-Unis. Le pays a d’ailleurs enregistré une épidémie sans précédent depuis 25 ans. Une épidémie qui a fortement touché la communauté juive orthodoxe qui n’est que très peu vaccinée.

Un vaccin remboursé à 100%

La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse qui se caractérise par de nombreux symptômes allant de la toux à des difficultés respiratoires. À titre d'exemple, une personne atteinte du virus peut en contaminer 20 autres avec une période d’incubation allant de 7 à 18 jours.

En France, le vaccin contre la rougeole est obligatoire et est remboursé à 100% par l’Assurance maladie. Un remboursement pour les enfants de 1 à 17 ans. L’injection est remboursée à 65% dès 18 ans.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES