Actualités santé

Santé : 8 personnes décédées du tétanos en 5 ans en France

Publié par le

Le vaccin contre le tétanos est obligatoire en France

Alors que la maladie avait fortement régressé depuis 1960, le tétanos a tué 8 personnes en entre 2012 et 2017 en France. Des malades qui étaient tous non ou mal vaccinés, indique Santé publique France.

35 personnes infectées par le tétanos entre 2012 et 2017

Décéder du tétanos est toujours possible. D’après le bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France, le tétanos revient dans de faibles proportions depuis 2006. La maladie a infecté 35 personnes entre 2012 et 2017. Parmi elles, 8 sont décédés. Dans l’ensemble, ces malades n’étaient pas, ou mal, vaccinés. Un vaccin pourtant obligatoire pour les nourrissons depuis 1940 et qui fait partie depuis le 1er juin 2018 des 11 vaccins obligatoires à administrer avant l'âge de 18 mois.

Avec la vaccination obligatoire, la maladie avait fortement régressé. De 1960 à 2006, Santé publique France a recensé plus de 450 cas dont 300 décès. Depuis 2006, le nombre de malades chaque année augmente : 4 à 15 cas par an sur les 12 dernières années. Parmi les 35 malades des 5 dernières années, 71 % avaient plus de 70 ans. L’autorité sanitaire évoque également 3 cas d’enfants âgés de 3, 4 et 8 ans.

Pris en charge par l’assurance maladie et remboursé par les mutuelles

Pour rappel le tétanos est une maladie causée par la bactérie Clostridium tetani. Cette bactérie pénètre dans l'organisme simplement par une plaie. Si le diagnostic de tétanos ne nécessite aucun examen particulier, les médecins se fient aux symptômes : grimace qualifiée de sourire sardonique, mâchoire contractée, membres inférieurs en extension, etc. Cette maladie peut toutefois être évitée par le biais de la vaccination. Chez les nourrissons, la vaccination contre le tétanos est obligatoire. Les rappels pour les enfants, adolescents et adultes sont quant à eux fortement recommandés. Le vaccin contre le tétanos est pris en charge à 65% par l’assurance maladie. Le montant restant est lui généralement remboursé par les mutuelles santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES