Actualités santé

Santé : attention au Protelos de Servier

Publié par le , Mis à jour le 10/10/2011 à 16:22
Ce médicament indiqué dans le traitement de l’ostéoporose chez la femme ménopausée bénéficiait déjà d’une surveillance renforcée depuis 2007. Aujourd’hui, l’Afssaps met d’autant plus en garde les professionnels de santé contre son utilisation, préconisant une réévaluation des prescriptions. 

Une réévaluation à l’échelle européenne


Pas de retrait du marché mais de fortes restrictions dans les prescriptions du Protelos, c’est la décision de l’agence française du médicament. En tout cas, jusqu’à la réévaluation du rapport bénéfice-risque de la part de l’agence européenne du médicament (EMA).

Les risques et effets indésirables sont potentiellement dangereux : phlébites (Caillaux obstruant les veines et migrant vers les poumons) et allergie. 

Pour le moment, les professionnels de santé sont appelés à restreindre « l’emploi de ce médicament aux patientes de moins de 80 ans ayant une contre-indication ou une intolérance aux bisphosphonates et à risque élevé de fractures » peut-on lire dans le rapport de l'Afssaps.
Les médecins sont quant à eux priés de réévaluer le bénéfice-risque de leurs patientes, elles-mêmes invitées à se diriger vers leur médecin traitant.

L’Afssaps a également noté le mésusage du Protelos, à l’origine uniquement destiné aux femmes mais ponctuellement prescrit à certains hommes. Evitons les erreurs du Mediator.

Une prise en charge réduite


Depuis mi septembre, le Protelos voyait son remboursement restreint de la part de la Sécurité Sociale. Seules les patientes dont le risque de fracture est élevé peuvent désormais se faire rembourser par l’Assurance Maladie

En plus d’une réévaluation du rapport bénéfice-risque, la Sécu envisage une réévaluation à la baisse de sont remboursement, passant ainsi que 65 à 35%. Un moyen de limiter la consommation d’un traitement jugé dangereux.

Les mutuelles santé complèteront-elles cette charge supplémentaire ?
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES