Actualités santé

Santé : c'est la Journée Mondiale contre le Sida !

Publié par le , Mis à jour le 01/12/2011 à 15:46
La Journée Mondiale contre le Sida est l’occasion de faire le bilan. Si les statistiques révèlent une stabilisation de la pandémie, il ne faut pas oublier la réalité des chiffres : en 2010, 34 millions de personnes étaient atteintes du VIH. Un nombre record rappelons-le. Bilan sur le Sida à travers le monde.

Santé : des progrès mais des résultats 2011 en demi-teinte


On ne peut s’empêcher de commencer par les immenses progrès réalisés en une dizaine d’années concernant le virus du Sida.
Dans un commun rapport, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Unicef et OnuSida s’accordent à dire que la propagation du VIH s’est stabilisée à l’échelle mondiale. Certains pays particulièrement touchés par le virus ont même vu la propagation diminuer.

Cette amélioration est notamment due à une évolution dans l’accès à la prévention et au dépistage ainsi que l’accès aux soins des pays les plus fragiles. 

Une progression qui laisse entrevoir l’espoir de la fin de la propagation du Sida d’ici à 2015.

Pourtant, la réalité n’est pas si rose. Il faut rappeler quand même que le nombre total de malades n’a jamais été aussi élevé (34 millions). En France, deux points viennent noircir le tableau : le taux de dépistage ne décolle pas et la contamination n’est pas à la baisse.
A l’échelle européenne, le Sida continue de progresser.

La crise met des bâtons dans les roues de la lutte contre le Sida


« C’est la crise ! » Et bien figurez-vous que la récession vient mettre son nez dans la lutte contre le Sida. Economie oblige, les financements pour la lutte ont diminué.

D’après les estimations de l’OMS, la lutte aurait besoin de conserver 22 à 24 milliards de dollars pour rester efficace. Pourtant selon Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, elle n’en a obtenu que 11,5 millions en 2010. Sans financement, il craint ne pas réussir à tenir les objectifs des organisations.

Et ce n’est pas avec les « a priori »  que les choses vont s’améliorer. Une étude française de l'Observatoire régional de santé dévoile à quel point les gens sont mal informés sur la transmission du Sida. Et oui, certains pensent encore qu’un insecte ou que le simple fait de s’assoir sur une cuvette de toilettes peuvent transmettre le virus. Ce n’est pas sans rappeler une enquête menée auprès d’étudiants en début d’année : Mutuelle santé : chapeau d'âne pour les étudiants français en matière de sexualité 

Le mot de Mutuelle-land : en France, les tests de dépistage payant (en laboratoire médical) peuvent être pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale. Sinon, il existe les centres de dépistages anonymes et gratuits.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES