Actualités santé

Découvrez comment est fixé le prix d'un médicament

Publié par le , Mis à jour le 22/11/2013 à 14:34

En France, le prix des médicaments est variable et peuvent faire l’objet d’une prise en charge par la Sécurité Sociale et par une complémentaire santé si vous en avez souscrit une. Mais savez-vous quels sont les éléments pris en compte pour fixer le prix des médicaments ?

Détermination des prix des médicaments

Sous l’autorité du ministère de la Santé, le Comité économique des produits de santé (CEPS) est chargé de définir le prix des médicaments en se basant sur deux critères : 

  • L'amélioration du service médical rendu (ASMR) qui évalue les avantages thérapeutiques d'un médicament par rapport à d'autres déjà présents sur le marché. Cet indice varie entre I et V et a été mis en place par la Haute autorité de santé (HAS)
  • Et le deuxième élément correspond au volume de vente attendu : ce facteur est inversement proportionnel au prix de vente. Plus la cible du médicament est restreinte, plus il sera onéreux. Le tout est de trouver la bonne mesure entre rentabilité et prix de vente. 

Ces deux éléments servent de base pour l'établissement du prix du médicament hors taxe par le CEPS. Celui-ci est valable pour une durée de 5 ans, mais toutefois, une exception à cette règle peut être faite. En effet, si d'autres maladies ou une nouvelle catégorie de malades peut être soignée à l'aide du médicament, et dans ce cas, le prix indiqué par l'organisme peut être réévalué à la baisse. 

En ce qui concerne les médicaments hospitaliers, les bénéfices retirés de la vente des médicaments étant partagés avec l'assurance maladie, le prix peut parfois être négocié. 

Le coût des médicaments en France

Il n'est pas aussi onéreux qu'on le prétend, par rapport au prix pratiqué dans les autres pays européens. Les médicaments vendus dans les pharmacies françaises figurent ainsi parmi les moins chers d'Europe, si l'on se fie à l'étude du NHS britannique. Dominique Giorgi, directeur du Comité économique des produits de santé précise que «Nous sommes systématiquement les moins chers sur les produits innovants ».

Selon le Leem, les prix des médicaments remboursables ont baissé de 27,9%  entre les années 90 et 2012. Cette diminution put s’expliquer par la montée en puissance des génériques.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES