Actualités santé

Santé des étudiants en 2013 : inquiétante

Publié par le

Le réseau emeVia regroupant 11 mutuelles a mené son enquête auprès des étudiants. Le résultat de l’enquête s’annonce plutôt préoccupante : de nombreux étudiants deviennent de plus en plus en proie de l’addiction au tabac.

L’addiction des étudiants devient de plus en plus sérieuse

Le réseau EmeVia a pour objectif de renforcer des liens au sein du réseau national et d’offrir un service de proximité aux étudiants sur l’ensemble du territoire national. L’EmeVia, comme elle fait chaque année, fait un état de lieux général de santé des étudiants.

Justement, le résultat de l’enquête de l’EmeVia en partenariat avec l'Institut CSA sur la santé des étudiants en 2013 s’annonce plutôt préoccupante: la consommation de drogue, d’alcool et de tabac se trouve à un niveau élevé en France, d’où le risque d’addiction qui peut affecter beaucoup d’étudiants. La consommation de tabac, par exemple, passe de 13,5 % en 2011 à 14,2 % en 2013. En ce qui concerne la boisson de l’alcool, il y a une augmentation qui va de 59,7 % en 2011 à 66,7 % en 2013. Par contre, il y a une diminution légère de ceux qui consomment du cannabis : 14,4 % des étudiants en 2013 et 16,1 % en 2011. Quoi qu’il en soit, l’enquête du réseau EmeVia a révélé la consommation inquiétante d'autres drogues même si elle reste très marginale.

Compter sur une mutuelle pour rompre ses addictions

L’augmentation de la consommation de tabac et d’alcool par les jeunes en France demeure un phénomène inquiétant. Et même si les jeunes Français ne sont pas pour l’heure emballé totalement par la consommation du cannabis, ce dernier constitue également un vrai problème pour la société dans l’ensemble, surtout pour le jeune et ses parents. Pour améliorer l’avenir de ces jeunes égarés dans la drogue, l’alcool et le tabac, le sevrage tabagique ainsi que les centres de désintoxication peuvent être la meilleure solution. D’ailleurs, il est important de souligner que la Sécu rembourse 50 euros par année civile afin d’encourager les fumeurs à rompre l’addiction du tabac. Un jeune embourbé dans la consommation du tabac, peut donc, aspirer à cette aide du Sécu pour sortir du gouffre du tabac. Il pourra associer à ce remboursement une bonne mutuelle pour l’aider financièrement à lutter contre le tabagisme.

Pour le traitement de l’addiction à l’alcool, on doit noter qu’il serait plus sage de faire appel à l’aide d’une bonne mutuelle santé pour les frais de désintoxication car entre la chambre, les médicaments ainsi que les centres spécialisés, le traitement de l’alcoolisme est une expérience un peu onéreuse, surtout pour un étudiant. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES