Actualités santé

Mutuelle et traitement de l'arthrite : quelles indemnisations ?

Publié par le

L’arthrite est une maladie localisée au niveau des articulations. Se manifestant à tout âge, ce problème devient plus grave au-delà de 40 ans et un traitement adéquat s’avère alors indispensable. Grâce à une bonne mutuelle santé, vous pouvez jouir d’une excellente prise en charge.  

Les différentes formes d’arthrite et le remboursement des soins y afférents

  • L’arthrite juvénile

Pouvant apparaître avant l’âge de 16 ans, l’arthrite juvénile est due à un déficit du système immunitaire. Les articulations subissent alors une inflammation, susceptible de porter atteinte à la croissance dans le cas où elle n’est pas stoppée. Le traitement consiste à prendre des anti-inflammatoires et des antalgiques. Les personnes concernées peuvent aussi être amenées à porter des attelles pour éviter la déformation des articulations. Outre la prise en charge par la Sécurité Sociale, la souscription d’une mutuelle vous permettra de percevoir une meilleure indemnisation.

  • La polyarthrite rhumatoïde

Cette forme d’arthrite est peu courante. Elle apparaît vers l’âge de 40 ans au niveau des poignets et des mains. Elle se remarque notamment par des articulations rigides au lever, qui gonflent puis engendrent des douleurs. Le traitement de cette maladie repose sur les anti-TNF alpha. Considérée comme une affection de longue durée, la polyarthrite rhumatoïde bénéficie d’une prise en charge totale de la part de l’Assurance Maladie.

  • L’arthrite goutteuse

Problème courant depuis déjà plusieurs siècles, l’arthrite goutteuse se traduit par une douleur intense au niveau du gros orteil. Elle concerne principalement les hommes âgés de plus de 50 ans, dont le taux d’acide urique est élevé.

Grâce à un traitement médical spécifique et un changement alimentaire du régime alimentaire, le taux d’acide urique baissera.

De plus, si vous n’êtes pas titulaire d’une assurance santé, la prise en charge sera de 80% à l’hôpital, 70% pour les consultations chez un médecin traitant et 65% pour les médicaments. De surcroît, les dépassements d’honoraires, les franchises ainsi que le forfait sont rarement couverts par la Sécurité Sociale,  d’où la nécessité de souscrire une complémentaire santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES