Actualités santé

Assurance santé : troubles du sommeil et prise en charge

Publié par le
1 réaction Note

D’après les statistiques obtenues auprès de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, environ un Français sur deux est atteint de troubles du sommeil. Le remboursement des frais de traitement de ce problème est déterminé en fonction du médecin consulté mais aussi des garanties offertes par votre mutuelle santé. Explications.

Comment se présentent les troubles du sommeil ?

Les troubles du sommeil se traduisent par des difficultés à sommeiller ou à se réveiller. Il s’agit respectivement d’insomnie et de narcolepsie. L’apnée du sommeil est un tout autre problème ; dans ce cas, le sujet est soumis à des arrêts respiratoires momentanés réduisant alors la qualité de son sommeil nocturne.

La prise en charge des soins usuels

Vous êtes atteint de troubles du sommeil ? Il  vous faut nécessairement consulter votre médecin traitant pour bénéficier des avantages du parcours de soins coordonnés. Celui-ci vous garantit ainsi une prise en charge par l’Assurance Maladie, à hauteur de 65% pour les médicaments et 70% pour les consultations.  Parallèlement, si vous avez souscrit une bonne mutuelle santé, celle-ci prendra en charge le complément.

Si votre médecin vous oriente vers un spécialiste, vous pouvez également jouir d’une couverture de 70% sur la base tarifaire conventionnée, auprès de la Sécurité Sociale.

Dans le cas où ces troubles découlent d’une maladie neurologique ou psychosomatique, votre médecin pourra vous préconiser une cure thermale. La Sécurité sociale rembourse alors 65 % du forfait thermal et 70 % du forfait de surveillance médicale. Aussi, pensez à vérifier si votre mutuelle santé peut s’occuper des frais restant.

Le remboursement des frais en centre de sommeil

La France répertorie une cinquantaine de centres du sommeil spécialisés dans l’étude et l’enregistrement des dysfonctionnements du sujet atteint de troubles du sommeil. Ces centres réalisent des actes de polysomnographie, d’endormissement itératif et de maintien de veille. Si ces actes sont prescrits par votre médecin, ils seront couverts par l’Assurance maladie à hauteur de 70%. Et pour les frais restants, une nouvelle indemnisation se fera par le biais de votre mutuelle.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
C'est une très bonne nouvelle pour les insomniaques !

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES