Actualités santé

Femmes enceintes : attention au bisphénol A

Publié par le , Mis à jour le 06/10/2015 à 11:40

Le bisphénol A est souvent utilisé dans le processus de fabrication de plastiques et de résines destinées à devenir des contenants alimentaires. Bouteilles d’eau recyclables, cannettes ou encore boîtes de conserves contiennent cette molécule chimique particulièrement toxique pour les femmes enceintes.

Où trouve-t-on le bisphénol A ?

Depuis janvier 2013, il est interdit d’avoir recours au bisphénol A (BPA) pour conditionner des produits alimentaires destinés aux bambins âgés de moins de 3 ans. En effet, cette molécule est considérée comme dangereuse pour la santé des êtres humains. C’est la raison pour laquelle, depuis le 1er janvier 2015, le BPA a totalement disparu de l’ensemble des contenants alimentaires. Une mesure de sécurité afin d’éviter tous risques de contamination pour la population.  

En effet, le bisphénol A est véritablement néfaste pour les femmes enceintes, il est d’ailleurs  considéré comme un perturbateur endocrinien ayant des effets indésirables sur la reproduction et le métabolisme. C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une étude américaine destinée à démontrer les liens existants entre une exposition au BPA pendant la grossesse et une hausse du risque de développement du diabète chez la mère et l’enfant.

Se protéger pendant la grossesse

Les femmes enceintes sont principalement exposées au bisphénol A via leur alimentation quotidienne (84% des cas de contamination). Ainsi, les boîtes de conserve constituent le premier vecteur de la contamination avec un taux de transmission estimé à 50 %. Pour écarter tous risques d’exposition au BPA, consommez plutôt des boissons et des aliments contenus dans des briques en carton ou encore dans des bocaux en verre.

Plus surprenant, les tickets de caisse etde cartes bancaires peuvent être nocifs pour les femmes en période de grossesse. En effet, la contamination au Bisphénol A peut également se faire par inhalation mais aussi par voie cutanée. Il faut donc être très vigilant lorsque l’on manipule ce type de papier à mains nues. D’autant plus qu’à ce jour aucun fabricant n’est obligé de mentionner la présence de bisphénol A  sur les contenants en plastique distribués directement aux consommateurs.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES