Actualités santé

Internes en médecine : des hôpitaux où il fait bon vivre - Mutuelle-land.com

Publié par le , Mis à jour le 07/03/2014 à 11:33

Votre hôpital fait-il partie du palmarès des futurs médecins ?

Une fois les études terminées, les futurs médecins sélectionnent un CHU (centre hospitalier universitaire) au sein duquel ils vont exercer durant trois années. Ils se tournent vers l’établissement qui correspond le mieux à la spécialité exercée. Ainsi, découvrez les hôpitaux « préférés » des étudiants en médecine.

7 820 internes en médecine pour 2013 – 2014

A l’automne 2013, 7820 internes ont été répartis dans les 28 CHU basés un peu partout en France. En blouse blanche comme les autres médecins, ils ont pour mission d’ausculter les patients, de diagnostiquer les problèmes et de prescrire les examens ou médicaments nécessaires. Bien qu’ils soient déjà médecins et qu’ils agissent comme tels, les internes restent sous la responsabilité d’un chef de service.

Pour rappel, le statut d’interne s’acquiert au bout de 6 années de médecine et le passage d’un examen appelé ECN (examen classant national). En fonction du classement obtenu lors de cet examen, les étudiants pourront choisir la spécialité désirée.

Les établissements favoris des internes

La liste des hôpitaux qui ont la cote auprès des internes est dressé tous les ans par la revue What's Up Doc ? et fait l’objet d’une publication exclusive dans l’Express. Celle-ci présente un intérêt certain et permet aux internes de se tourner vers les CHU du palmarès. Parmi les préférés, on retrouve Lyon, Nantes, Toulouse, Montpellier ou encore Rennes. Il n’y pas vraiment de surprise. Toutefois, on constate que les plus grandes villes ne se trouvent pas systématiquement en tête de liste. Par exemple, Paris est seulement à la septième position, juste après Grenoble. Ensuite, on constate que les villes ensoleillées ne sont pas forcément plus appréciées puisque Nice et Marseille sont devancés par Strasbourg et Lille.

Pour le classement 2014, What's Up Doc ? a choisi de faire le lien entre le classement des CHU préférés et celui des villes où il fait bon vivre en France. Des similarités ont été constatées. Certains étudiants ont ainsi décidé d’opter pour tel ou tel établissement en tenant compte du cadre de vie. Toutefois, la qualité ne constitue pas un critère déterminant. En définitive, c’est surtout le bouche-à-oreille qui est déterminant dans la prise de décision.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES