Actualités santé

Santé : Servier se dit victime de diffamation

Publié par le , Mis à jour le 07/11/2011 à 12:00
1 réaction Note
Les laboratoires Servier au cœur de l’actualité depuis des mois maintenant avec l’affaire Mediator, sont également pris à partie pour le Protelos, traitement contre l’ostéoporose. Profil bas tout au long de l’affaire, Servier se défend et poursuit en diffamation le journal Libération et le député socialiste Gérard Bapt.

Santé : après le Mediator, le Protelos


Décidément, tout joue contre les laboratoires Servier. Après le scandale du Mediator, antidiabétique prescrit également comme coupe-faim, c’est au tour d’un autre traitement, issu du même laboratoire, de faire la Une

Il s’agit cette fois du Protelos, traitement contre l’ostéoporose chez la femme ménopausée.  L’Afssaps met en garde toute la communauté médicale. Lire notre article  Santé : attention au Protelos de Servier 

Un journaliste de Libé ainsi que le député PS Gérard Bapt auraient été trop loin dans leurs affirmations, ce qui leur vaut une citation à comparaître.

Libé et Gérard Bapt bientôt jugés pour diffamation


Le groupe Servier n’a pas tardé à attaquer pour diffamation le journal Libération, un de ses journalistes ainsi que le député PS Gérard Bapt.

Le quotidien comme le député sont accusés d’avoir proféré « une série d'imputations qui sont très gravement diffamatoires à l'égard des laboratoires Servier » déclare le groupe.

Accusé de mensonge et de manipulation par le journaliste de la rédaction de Libé, Servier attaque également ce dernier. Gérard Bapt de son côté avait parlé des laboratoires Servier utilisant l’attribut de « falsificateur », lui valant également une poursuite en justice. Ce dernier nie la diffamation affirmant s’appuyer sur un rapport d’inspection de l’AME (Agence européenne du médicament) datant de 2010.

Le groupe Servier demande 50 000 euros et la publication de la condamnation dans plusieurs journaux dont Libération. L’audience se tiendra le 6 janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Paris.

L’avis de Mutuelle-land : le groupe Sevrier ne s’est pas fait beaucoup entendre depuis le début de l’affaire Mediator. Cette action en justice marque le début de la défense du groupe pharmaceutique.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
et quand les personnes qui ont eu des problèmes à cause de ces médicaments seront-elles dédommagées ?? et ce dédommagement sera-t-il équivalent à la santé qu'ils auront perdu ?????? Ces laboratoires ne pensent qu'au profit !!

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES