Actualités santé

Santé : un deuxième décès lié à la rougeole en France en 2018

Publié par le

Dans 22 % des cas, la rougeole entraîne une hospitalisation

Mercredi 27 juin, un patient de 26 ans atteint de la rougeole est décédé, révèle Santé publique France. Il s’agit du deuxième décès lié à cette maladie cette année. En forte recrudescence dans l’Hexagone depuis fin 2017, la rougeole est une maladie extrêmement contagieuse.

2 567 cas de rougeole depuis novembre 2017

Le deuxième décès en moins de 6 mois. Un patient de 26 ans atteint de la rougeole est mort mercredi 27 juin, a annoncé Santé publique France. Il s’agit du deuxième décès lié à cette maladie depuis le début de l’année. La première, une femme de 32 ans, était la première victime française d’une épidémie qui a débuté en novembre dernier. Depuis cette date, les spécialistes observent une forte recrudescence de la maladie dans l’Hexagone. En tout, Santé publique France a fait état mercredi de 2 567 cas depuis novembre 2017. Les départements les plus touchés étant la Gironde (24 % des cas), la Vienne (8 %) et le Gard (6 %).

Un malade peut contaminer 15 à 20 personnes

Selon Santé publique France, relayé par France Info, le patient de 26 ans décédé était immunodéprimé. Entendez qu’il avait un système immunitaire trop faible pour recevoir le vaccin. Il aurait été contaminé par « un proche non vacciné ». Ce dernier serait également à l’origine d’un autre cas. Un patient de 17 ans, lui aussi immunodéprimé, fait l'objet d'un « pronostic réservé ». En France, 88 % des personnes atteintes de la rougeole n’étaient pas vaccinées, ou alors pas totalement. C’est-à-dire qu’ils n’avaient pas reçu toutes les injections. Dans 22 % des cas, la maladie entraîne une hospitalisation. 

Pour rappel, la rougeole est une maladie extrêmement contagieuse. Un malade peut en effet contaminer 15 à 20 personnes selon les estimations de Santé publique France. Alors que dans l’imaginaire collectif cette maladie ne touche que les enfants, des adolescents et jeunes adultes sont eux aussi atteints. Se caractérisant par l’éruption taches rouges sur la peau, la rougeole est due à un virus respiratoire qui se transmet par la « projection de gouttelettes salivaires ou respiratoires, en particulier lors de la toux et des éternuements », explique l’autorité sanitaire. Pour le moment, la vaccination reste le seul moyen d’être protégé contre la rougeole.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES