Actualités santé

Servier accusé d'escroquerie à l'Assurance Maladie et aux mutuelles

Publié par le , Mis à jour le 08/08/2011 à 15:08
L’affaire juridique du Mediator prend une nouvelle tournure. Alors que le laboratoire Servier était assailli d’accusations comme « tromperie aggravée » et « homicide et blessures involontaires », il voit une nouvelle accusation, cette fois « escroquerie à l’Assurance Maladie et aux mutuelles ». Explications.

Une accusation reprise…


L’Assurance Maladie et les mutuelles au nom de la Mutualité française avaient déjà porté plainte en février dernier contre Servier pour escroquerie contre ces organismes. D’abord rejetées, ces accusations viennent d’être acceptées par le parquet de Paris.

Alors comment expliquer ce retournement de situation qui peut tout changer dans les dédommagements de Servier ?
Le fait de continuer à commercialiser un antidiabétique comme coupe-faim (donc dans un autre but) tout en continuant le remboursement par la Sécurité Sociale constitue effectivement une escroquerie.

Un dédommagement énorme


Cette situation n’est pas bonne pour les affaires de Servier. Car si la Cour considère que l’escroquerie s’étend depuis le début de la commercialisation du Mediator (plus de 30 ans), et considérant le niveau de remboursement de la Sécu (65%), le dédommagement est estimé au milliard d’euro !

Reste encore à déterminer à partir de quand il y a escroquerie.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES