Actualités santé

Hépatite C : le médicament le plus cher ? - Mutuelle-land.com

Publié par le

Sovaldi® est un médicament pour traiter l’hépatite C. Ce traitement particulièrement onéreux figure parmi les médicaments les plus onéreux auxquels l’assurance maladie a dû faire face. Et pour le gouvernement qui met tout en œuvre pour dégager des économies, c’est un véritable cauchemar. Mais pourquoi un prix si élevé ?

Zoom sur Sovaldi®

A ses débuts, Sovaldi® fait partie de ces médicaments considérés comme un véritable miracle, une révolution. En effet, il s’agit d’un antiviral particulièrement efficace pour soigner l’hépatite C. 90 % des patients recouvrent la santé en faisant appel à ce traitement contre moins de 50 % pour les produits antérieurs. A cela s’ajoute le fait que le Sovaldi® n’a pratiquement pas d’effets secondaires. Côté prix, la situation est beaucoup moins reluisante puisqu’il faut compter plus de 650 euros pour un seul comprimé. Et dans la mesure où le malade doit être traité sur une période de 12 semaines, la totalité du traitement s’élève à plus de 55 000 euros pour une seule personne.

La situation en France

D’abord, il faut souligner qu’il ne s’agit pas d’un prix définitif. D’ailleurs, le produit ne bénéficie pas encore d’autorisation de mise sur le marché dans l’Hexagone. Pour l’instant, il jouit seulement d’une autorisation temporaire d’utilisation. De ce fait, la fixation du prix est libre et c’est le laboratoire qui prend cette décision. Face à cela, les pouvoirs publics sont déjà en pleine négociation avec le fabricant afin de négocier le nouveau tarif. Mais il n’est pas certain que le prix baisse de façon significative…

Pour l’assurance maladie, l’ardoise risque d’être très salée. Et même si la Sécurité Sociale ne prenait en charge que les malades qui sont les plus atteintes, cela représenterait quand même environ deux milliards de dollars de dépense sur une seule année.  Actuellement, le traitement est réservé aux patients dans une situation grave, souffrant d’une fibrose hépatique avancée ou d’une cirrhose.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES