Actualités santé

Traitement oculaire : l'Avastin bientôt autorisé ?

Publié par le
Alors que l’Avastin (Roche) avait été récemment interdit par les autorités de santé en raison de l’absence d’autorisation de mise sur le marché pour le traitement de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), il se pourrait qu’il soit finalement bientôt autorisé pour le traitement de cette maladie. Explications.

Avastin : ça s’en va et ça revient ?


Nous parlions récemment de l’Avastin de laboratoires Roche, interdit pour le traitement de la DMLA pour des raisons administratives. Ce traitement contre le cancer du côlon n’a en effet aucune autorisation de mise sur le marché pour traitement de la DMLA. En revanche, son concurrent le Lucentis (Novartis) possède bel et bien ce sésame. 

Pourtant l’interdiction de l’Avastin a fait polémique (Relire notre article en suivant ce lien). A en croire les premiers tests, aussi efficace que le Lucentis, son tarif est également beaucoup plus abordable que celui de son concurrent de chez Novartis. Un argument qui ne doit pas être oublié à l’heure où l’accès aux soins est au cœur de l’actualité.

La ministre de la Santé pour l’utilisation de l’Avastin


Alors que Marisol Touraine a lancé les discussions avec les laboratoires pour trouver une solution à l’épineux problème du tarif (Relire DMLA : le ministère de la Santé en discussion), elle préconise l’extension de l’AMM au traitement de la DMLA pour l’Avastin afin de pouvoir être utilisé dans ce cas. C’est au laboratoire Roche d’en faire la demande. 

D’autre part, elle a demandé que le tarif élevé (800 euros la dose) du Lucentis soit réexaminé. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES