Actualités santé

Une cagnotte solidaire pour financer un traitement contre le cancer

Publié par le

Une femme demande l'aide des Français pour se payer son traitement contre le cancer

Quand les questions de financement des traitements prennent le dessus sur l’humanité et les soins des patients… Une femme quarantenaire a dû mettre en place une cagnotte pour financer son traitement contre le cancer, que l’Assurance Maladie refuse de lui rembourser, malgré son efficacité.

Plus de 1 600 euros l’injection toutes les 3 semaines

L’Avastin. C’est le nom de ce traitement contre le cancer dont Leslie Salut, 40 ans, mère d'un enfant, travailleuse indépendante nécessite pour traiter son cancer. Or, l’Assurance Maladie ne rembourse plus à 100 % ce traitement, dont le coût atteint 1 632,65 euros toutes les 3 semaines.

Cette mère de famille, abandonnée par l’Assurance Maladie, a donc décidé de lancer une cagnotte sur La Cagnotte des Proches. La solidarité a heureusement payé, puisque la cagnotte a atteint plus de 30 000 euros de quoi financer l’équivalent de 25 injections soit 18 mois de traitement.

Malgré cet élan de solidarité, Leslie reste convaincue que ce n’est pas aux citoyens de financer ses soins, puisque ces derniers paient déjà pour ce droit.  Cette démarche a donc été réalisée pour recevoir au moins une injection rapidement, mais les Français ont semble-t-il été touchés par cet appel au secours.

Fin du remboursement pour l’Avastin

Depuis le 1er septembre 2016, ce traitement n’est plus pris en charge à 100 % par l’assurance maladie, jugeant le service médical rendu (SMR) insuffisant pour une prise en charge par la Sécu.

Pourtant, c’est depuis qu’elle prend ce traitement que le cancer se montre stable, avec même une baisse des marqueurs tumoraux, précise son médecin, tout en rappelant qu’elle parvient ainsi à maintenir sa vie sociale et professionnelle.

Malgré une demande de recours exceptionnel de prise en charge, le médecin-conseil national de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAMTS) refuse cette faveur étant donné les nouvelles règles de remboursement. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES