Actualités santé

Génériques et tiers payant : une pharmacie snactionnée

Publié par le , Mis à jour le 03/09/2012 à 18:08

L’Assurance Maladie promeut depuis bien longtemps la prescription de génériques pour leur coût bien moins élevé que les princeps. Pour marquer sa volonté, la Sécurité Sociale des Deux-Sèvres a récemment sanctionné une pharmacienne exerçant près de Niort pour ne pas avoir vendu assez de génériques.

Sanction d’une pharmacie : grande première en France

C’est avec un déconventionnement temporaire que la Sécurité sociale des Deux-Sèvres a tenu à sanctionner une pharmacie qui n’appliquait pas l’accord conventionnel du tiers-payant générique, selon la Caisse primaire d’Assurance Maladie des Deux-Sèvres. Cette dernière délivrait des princeps à ses clients en continuant à proposer le tiers-payant. Toujours selon la CPAM, la pharmacie incriminée ne distribuait que 30 à 50 % de génériques alors que la moyenne est bien plus haute dans les autres pharmacies.

La sanction valable un mois consiste à supprimer l’avance de frais pour les patients, clients de la pharmacie. Autrement dit, ces derniers doivent avancer l’argent de leurs traitements. Une véritable sanction pour la pharmacie qui risque de perdre des clients ou de faire des insatisfaits.

Il ne fait aucun doute pour la gérante de l’officine que l’établissement a « voulu faire un exemple ».

La pharmacie se défend

Pour la pharmacienne concernée, les médecins sont encore nombreux à prescrire des princeps non substituables, c’est-à-dire qu’un pharmacien ne peut proposer un générique à la place, comme le recommande la Sécu.

Une sanction plutôt rare. Le secteur de la pharmacie semble même en accord avec la décision de l’Assurance Maladie, ne soutenant pas leur confrère, explique le journal Libération.

La gérante ne compte pas se laisser faire et va saisir le Tribunal des affaires sanitaires et sociales.

Va-t-on finalement forcer les patients à consommer des génériques contre leur gré en leur imposant des contraintes financières dissuasives ?

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES