Actualités santé

Médicaments et Internet : attention aux contrefaçons !

Publié par le

Actuellement, de plus en plus de personnes ont recours à Internet pour se procurer des médicaments. Face à cette demande croissante, beaucoup de sites proposent des médicaments contrefaits. Il faut savoir que ces derniers ne sont pas approuvés par les autorités sanitaires car les conséquences de leur utilisation peuvent être catastrophiques sur la santé.

De plus en plus de fournisseurs de médicaments sur Internet

Les médicaments qui sont proposés sur internet sont nombreux. Il en existe pour tout type de traitement. Leur prix est également très avantageux. La plupart de ceux qui les achètent sont des personnes ayant des revenus faibles ou qui ne sont pas couverts par une mutuelle. La crise a fait considérablement augmenter le nombre de personnes qui consultent ces sites. À cause de la croissance de la demande, beaucoup de fournisseurs de médicaments de contrefaçon ont envahi Internet.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ la moitié des médicaments vendus en ligne durant le mois de septembre 2012 ont été des contrefaçons. L’OMS a aussi identifié qu’environ 250 sites qui vendent des médicaments sont illégaux. Il faut rappeler que le LEEM a déjà annoncé en 2011 un accroissement de cette vente illégale. Le nombre de médicaments contrefaits qui a été saisi durant cette année était de 3 millions. Et en 2012, on en a saisi 27 millions.

La tendance à vendre des médicaments contrefaits

Depuis ces dernières années, les pharmacies avaient commencé à vendre leurs médicaments sur Internet. Chaque vente était toujours accompagnée de quelques conseils personnalisés. Ce système a rapidement causé une polémique, les syndicats craignant qu’il ne suscite de mauvaises idées aux personnes malfaisantes.

Les syndicats demandent donc au gouvernement de contrôler et de faire une réglementation des fournisseurs de médicaments sur la Toile. Ces derniers mois, près de 430 000 médicaments contrefaits ont été saisis. Environ 45 % d’entre eux étaient des médicaments qui servaient à traiter des troubles de l’érection et plus de 35 % était à effet dopant.

La vente de médicaments contrefaits ne fait qu’augmenter de jour en jour. Face à cet accroissement, une réglementation des pharmacies sur le web sera bientôt disponible.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES