Actualités mutuelle chiens et chats

30 millions d'amis souhaite un statut de « personne animale »

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2019 à 11:04

30 millions d'amis souhaite un nouveau statut jurique pour les animaux

Vers une évolution du statut juridique des animaux ? C’est en tout cas ce que souhaite 30 millions d’amis qui demande que les chiens ou encore les chats soient considérés comme « une personne animale ». Une pétition a été adressée à Nicole Belloubet, ministre de la justice.

« Un être vivant doué de sensibilité »

30 millions d’amis réclame un nouveau statut juridique pour les animaux. Depuis 2015, un animal est considéré par le Code Civil non plus comme un « bien meuble » mais « comme un être vivant doué de sensibilité ».

Aujourd’hui, la Fondation souhaite allez beaucoup plus loin en demandant une requalification en tant que « personne animale ». Si juridiquement, le statut des animaux a évolué cela n’est pas assez : « De trop nombreux animaux sont encore victimes des pires sévices. Pour mieux les défendre et les protéger, la loi doit désormais leur conférer la personnalité juridique » explique Reha Hutin.

Un changement de statut nécessaire pour protéger les chiens ou encore les chats plus efficacement : « Il ne s’agit pas d’accorder aux animaux les mêmes droits qu’aux êtres humains en les dotant d’une personnalité juridique assortie de droits fondamentaux » clarifie la présidente de 30 millions d’amis.

Les Français semblent en tout cas soutenir massivement cette démarche. Selon un sondage Ifop relayé par la Fondation, sept Français sur 10 sont favorables à une évolution juridique. Une pétition a d’ailleurs récemment été adressée à Nicole Belloubet, ministre de la justice. A ce jour, plus de 100 000 signatures ont d’ores et déjà été recensés.

Le bien-être animal émeut le gouvernement

Le bien-être animal, un sujet qui émeut de plus en plus le gouvernement. Récemment, Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et de l’alimentation a évoqué un durcissement des sanctions à l’encontre des propriétaires qui abandonnent des animaux.

Même si aucun calendrier n’a été évoqué, le politique a estimé au micro de Jean-Jacques Bourdin qu’il n’était pas pensable que des Français agissent de la sorte : « On ne prend pas un animal de compagnie pour se faire plaisir et puis quand je pars en vacances on l’abandonne » avait-il ajouté sur BFM TV.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES