Actualités mutuelle chiens et chats

Chat : pour le garder en bonne santé, évitez de le laisser sortir

Publié par le , Mis à jour le 16/05/2019 à 11:54

Les chats qui vivent au nord sont beaucoup plus exposés à des maladies.

Les chats seront-ils bientôt tous des animaux d’intérieur ? Selon une récente étude, les matous qui peuvent sortir ont tendance à attraper virus et autres parasites. Des maladies qui sont susceptibles de contaminer à l’homme.

19 pathogènes ont été identifiés

Faut-il laisser son chat se promener dehors ? Si vous tenez à votre animal mais aussi à votre santé, la réponse est non. Une étude publiée dans la revue scientifique Biology Letters révèle que les matous qui sont autorisés à se promener ont près de trois fois plus de chances que ceux qui restent à la maison d’être infectés par des virus, des bactéries et autres parasites. Au total, ce sont 19 pathogènes qui ont été identifiés par les scientifiques dont plusieurs qui sont susceptibles de contaminer l’homme comme c’est le cas pour le parasite « Toxoplasma gondii », agent de la toxoplasmose.

Selon les propos de Kayleigh Chalkowski de l’Université d’Auburn en Alabama relayé par La Dépêche : « nous pensions que les chats dans les zones tropicales seraient davantage concernés par le facteur de risque que représente l’accès à l’extérieur car il y a davantage de vie sauvage et de parasites ». Mais les scientifiques ont découvert l’inverse à savoir que les chats qui vivent au nord sont beaucoup plus exposés à des maladies.

Vers des troubles du comportement ?

Les félins sont-ils condamnés à ne plus sortir de la maison ? Si le chat a toujours été habitué à ne pas sortir, il n’y aura pas le moindre problème. Si par contre, l’animal a l’habitude de gambader dehors, il ne faudra pas changer ses habitudes en l'enfermant non-stop à la maison sous peine de voir se développer des troubles du comportement : agressivité, malpropreté …

Si un propriétaire ne souhaite pas priver de liberté son animal, un rendez-vous chez le vétérinaire peut être salutaire. Le professionnel pourra ainsi prescrire des médicaments qui pourront limiter les parasites.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES