Actualités mutuelle chiens et chats

Chats non-identifiés : bientôt une amende de 135 euros pour les propriétaires ?

Publié par le
27 vues 1 réaction Note

Votre chat doit être identifié sous peine d'une amende de 135 euros

Bientôt une amende de 135 euros pour les propriétaires de chats non identifiés ? Le gouvernement par l’intermédiaire de Didier Guillaume souhaite que les propriétaires soient sanctionnés pour le non-respect de cette obligation qui date de 2012.

47% des chats ne sont pas identifiés

Invité de Jean-Jacques Bourdin, Didier Guillaume a présenté une série de mesures pour la protection et le bien-être des animaux. Le gouvernement devrait d’ici les prochains mois sanctionner les propriétaires de chats non identifiés (sans tatouage ni puce). D’ici le 1er semestre 2020, les maîtres qui ne respecteront pas la législation s’exposeront à une amende de 135 euros au même titre que les propriétaires de chiens.

Selon les chiffres du ministère de l’agriculture, 47% des chats n’étaient pas identifiés en 2018 alors que la mesure est obligatoire depuis 2012. Ce durcissement des sanctions a pour but pour objectif de lutter contre les abandons : « Si un chat est identifié, il est marqué, on retrouvera le propriétaire et on pourra sanctionner le propriétaire » explique Didier Guillaume au micro de BFM TV et RMC.

En 2019, le ministre avait fait une sortie remarquée en annonçant le lancement d’une mission parlementaire sur les abandons des animaux. Inutile de rappeler qu’avec 100 000 chiens, chats ou encore NAC laissés sur le bas-côté de la route chaque année, la France se place en tête du podium européen du nombre d’animaux domestiques abandonnés.

À l'époque, le politique voulait obtenir des chiffres précis de cette situation dramatique : « Il est absolument scandaleux d’abandonner plus de 100.000 animaux de compagnie par an, chiens ou chats dont une grande partie est euthanasiée et dans l’autre heureusement est accueillie par des bénévoles ».
Le nombre d’abandons est si important que les refuges arrivent très vite à saturation. Dans certains établissements, des listes d’attente ont été mise en place.

Cette mission parlementaire a été octroyée à Loïc Dombreval, député de la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes : « Honoré d’avoir été nommé par le Premier ministre parlementaire en mission auprès de Didier Guillaume sur le thème de l’animal de compagnie : prévention de l’abandon, animaux dangereux, errants, mordeurs, races hypertypes, interventions douloureuses : 6 mois de travail passionnant » explique t-il dans un tweet. Le député aura pour lourdes tâches « de mener une large réflexion et formuler des propositions ».

Les chiffres clés de l’identification animale en 2018

Selon le site « I-CAD- Identification des carnivores domestiques », ce sont 1 448 232 animaux qui ont été identifiés en 2018 avec 52% de chiens et 48% de chats. Chez les chats, les propriétaires ont opté à 75% pour une puce électronique et à 25% pour le tatouage. Grâce à cette identification, 19 000 félins perdus ont pu être trouvé.  

L’identification par puce électronique est rapide et sans douleur pour l’animal. Elle se pratique sans anesthésie par le vétérinaire. La puce contient un code unique de 15 chiffres :

  • 3 chiffres pour le pays (250 pour la France)
  • 2 chiffres pour l’espèce
  • 2 chiffres pour le fabricant de la puce 
  • 8 chiffres pour l’identification du chat

Concernant le tarif, sachez qu’il oscille entre 60 et 70 euros pour la pause d’une puce électronique. L’identification peut s’effectuer à tout âge dès 6 mois.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Tang 19/03/2020 à 05:12
Je suis pour identifier pour chien et chat, comment nous pouvons abandonner nos animaux que nous l'avons adopté, pour moi ils sont comme nos enfants, les gens qui peuvent abandonner son chat ou chien, ils sont moins de valeur morale que les animaux, ils sont sans commentaires .

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES