Actualités mutuelle chiens et chats

Elisa tuée par des chiens dans l'Aisne : une pétition pour sauver son American staff

Publié par le , Mis à jour le 28/11/2019 à 11:26

Curtis, le chien d'Elisa risque l'euthanasie

Une pétition a été lancée afin de sauver Curtis, l’american staff d’Elisa qui a été tuée par des chiens lors d’une promenade dans la forêt de Retz dans l’Aisne. L’animal qui lui aussi a été mordu pendant l’attaque fait toujours l’objet de suspicion de la part des enquêteurs en charge de l’affaire.

Trois pistes étudiées par les enquêteurs

Elisa Pilarski avait 29 ans. Enceinte de 6 mois, elle avait la vie devant elle. Une vie fauchée lors d’une promenade avec son chien dans la forêt de Retz, à quelques kilomètres de Soissons dans l’Aisne. La jeune femme sera retrouvée entièrement déshabillée et couverte de morsures de chiens par son compagnon.

Depuis, les enquêteurs de la gendarmerie tentent d’élucider ce drame en identifiant les animaux responsables des blessures. Des prélèvements ADN ont été effectués sur 67 chiens de la région dont Curtis, son american staff.

Trois pistes sont étudiées par les autorités : celle d’un malinois qui rodait dans les environs selon les dires d’Elisa dans un post Facebook, celle de chiens d’une chasse à courre qui avait lieu le jour du drame et enfin Curtis, son chien.

Un chien actuellement menacé d’euthanasie. L’animal qui a lui aussi été blessé pendant l’attaque se trouve en fourrière : « Pour moi, c’est la chasse à courre, les chiens sortaient de ce précipice, Curtis a reçu beaucoup de morsures à la tête » explique le compagnon de la jeune femme dont les propos ont été relayés sur BFMTV.

Une opinion partagée par de nombreux internautes. Une pétition a d’ailleurs été lancée afin de « sauver Curtis ». Actuellement, plus de 75 700 personnes ont déjà signé le document en ligne. Quelques heures plus tard, l’autrice avait demandé aux internautes de stopper la signature de la pétition afin de ne pas nuire au chien.

Cette hypothèse d’une responsabilité des chiens de chasse à courre a été balayée d’un revers de main par la Société de Vénérie qui rappelle dans un communiqué qu’ils «  sont dressés pour chasser uniquement les animaux sauvages (…) et qu’ils ne sont pas agressifs vis-à-vis des humains ».

Une marche blanche interdite aux chiens

En attendant de faire toute la lumière sur cette affaire, la victime sera inhumée à Rébénacq dans les Pyrénées-Atlantiques le 30 novembre prochain. Une marche blanche sera également organisée dans son village natal le 8 décembre afin de rendre hommage à Elisa et son bébé Enzo.

Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, il est ajouté que les canidés ne seront pas admis dans le cortège à l’exception de son autre chien « Ice » et de « chevaux qu’Elisa prenait plaisir à monter pour faire des balades dans la campagne de son village natal ».

Votre chien a mordu, que dit la loi ?

Si le chien est à l’origine de la morsure, le propriétaire doit avertir la mairie de la commune de résidence.

L’animal devra également passer une évaluation comportementale chez un vétérinaire. Selon les résultats, la mairie peut imposer une formation sur l’éducation et le comportement canins ainsi que sur la prévention des accidents. A noter que le coût de ce stage est entièrement à la charge du maitre.

Le chien fera aussi l’objet d’une surveillance sanitaire pour vérifier si le chien n’est pas porteur de la rage. Pendant cette surveillance qui s’étale sur une période de 15 jours, le propriétaire a interdiction de vendre l’animal, le faire vacciner contre la rage ou le tuer sans autorisation du vétérinaire. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES