Actualités mutuelle chiens et chats

Une chienne allaitante à des besoins alimentaires spécifiques

Publié par le

Chez les chiens, la gestation modifie entre autres les besoins nutritionnels. Ainsi, des apports de protéine et d’énergie supplémentaires aideront votre chienne à mieux traverser cette période particulièrement stressante. Voici quelques conseils.

Un régime alimentaire adapté

Lorsqu’une chienne commence à allaiter ses petits, il est essentiel d’ajuster ses besoins alimentaires à la situation. En effet, il est tout à fait logique qu’au cours de cette période les envies de l’animal subissent des modifications. Dans la majorité des cas, les chiennes ont tendance à manger en plus grande quantité. Mais, il existe des exceptions. Pour être certain de fournir la bonne quantité d’alimentation à votre toutou n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

Durant la période de la gestation, il est souvent nécessaire de recourir à l’achat d’un aliment spécifique afin de couvrir l’ensemble des besoins énergétiques de la chienne. Cela s’avère particulièrement vrai entre la deuxième et la quatrième semaine de lactation. Vous pouvez alors envisager de laisser l’alimentation à la libre disposition de l’animal. Toutefois, lorsque vous apportez une modification au niveau des aliments, essayez de le faire de manière progressive afin d’éviter l’apparition de troubles digestifs Par ailleurs, il est intéressant de savoir que ces dépenses peuvent être prises en charge par une mutuelle santé animale.

Comment stopper la lactation des chiots ?

Les chiots doivent subir une période de sevrage à partir du moment où leur mère n’est plus en capacité de satisfaire leurs besoins. Dès l’âge de 4 ou 5 semaines, vous devez donc commencer à leur proposer un autre aliment que le lait maternel. Mais attention, le sevrage doit prendre fin à partir de 7 ou 8 semaines. Ensuite, les chiots seront en âge de pouvoir consommer des petites croquettes qu’il faudra bien prendre le soin d’humidifiées avant de les déposer dans une gamelle.

Une transition qui encore une fois doit être effectuée avec beaucoup de douceur et de précaution afin de ne pas créer des troubles alimentaires mais aussi de croissance sur le chiot. Enfin, lorsque les chiots seront sevrés, il est recommandé d’imposer 24 heures de diète à la mère afin de favoriser l’arrêt de la sécrétion lactée.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES