Bien choisir sa mutuelle

Bénéficier d'une aide complémentaire pour la tumeur cérébrale

Publié par le

La tumeur cérébrale peut être bénigne ou maligne. Heureusement, il est possible de la dépister à l’aide de plusieurs tests radiologiques. Cette pathologie varie d’un patient à un autre : soit la tumeur prend vie directement dans les cellules nerveuses, soit elle se développe dans le corps et migrent ensuite vers le cerveau. La prise en charge dépend alors de nombreux facteurs tels que le type de pathologie, la taille et la localisation de la tumeur. Outre le remboursement de la Sécurité sociale diffère, le patient peut compter sur la mutuelle santé.

Le remboursement de la Sécurité sociale

Les tumeurs cérébrales sont considérées comme des affections de longue durée (ALD). Le médecin traitant doit faire les démarches qui s’imposent et adresser un protocole de soins au médecin-conseil de l’Assurance maladie de son département.

Si cette démarche est couronnée de succès, l’ALD permettra de bénéficier d’une prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale qui prendra alors en charge les frais occasionnés par les traitements de la tumeur :

  • La chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie ;
  • Les frais de transport pour se rendre dans l’établissement de soins pour le diagnostic, les traitements et le suivi de la maladie. Pour que ces frais soient remboursés, le médecin traitant prescrit une ordonnance au patient. Si le patient utilise sa voiture personnelle, les frais d’essence seront remboursés également sur prescription médicale ;
  • Les séances de rééducation notamment la kinésithérapie, l’orthophonie.

Le remboursement d’une complémentaire santé

Le patient a tout intérêt à souscrire une bonne mutuelle s’il veut bénéficier d’un remboursement complémentaire pour les frais restant à sa charge.

Le remboursement d’une mutuelle santé vient effectivement compléter celui de la Sécurité sociale et couvrir notamment le forfait hospitalier ou le coût de l’hébergement, de la restauration et de l’entretien des chambres pendant l’hospitalisation ainsi que les soins dont les frais dépassent les tarifs conventionnels de la Sécurité sociale.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES