Bien choisir sa mutuelle

Hôpital public ou clinique privée : comment choisir ?

Publié par le , Mis à jour le 18/06/2018 à 16:49

Est-on mieux soigné en hôpital ou en clinique ?

Au moment de se faire hospitaliser, une question récurrente intervient : hôpital ou clinique ? Quel est la différence entre ces deux types d’établissements ? Comment bien choisir son lieu d’hospitalisation ? Toutes les réponses de Mutuelle-land.com.

Hôpital / clinique : ressemblances et différences

Au premier abord, un hôpital comme une clinique fonctionnent de la même manière, dont les missions principales sont d’assurer des soins de qualité aux patients et favoriser la prévention, le tout sans un cadre sécurisé. Le personnel médical et paramédical qui travaille dans ces deux types d’établissements ont les mêmes compétences, issues des mêmes formations (IFSI, IFAS, Faculté de médecine, etc.).

Les deux types d’établissements reçoivent un financement provenant des fonds de l’Assurance Maladie, eux-mêmes financés par les cotisations issues de la Sécurité Sociale (charges salariales, patronales) et de la CSG.

En revanche, plusieurs éléments les distinguent :

  • La nature de l’établissement

- Hôpital : établissement public. Le personnel a donc le statut de la fonction publique.

- Clinique : établissement privé ; soit une société commerciale (à but lucratif), soit une association (à but non lucratif). Le personnel est soumis à des conventions collectives.

 

  • Seul le secteur public peut pratiquer certaines activités :

- l’enseignement universitaire et post-universitaire des médecins

- la recherche médicale

- la mise en œuvre d'actions de prévention

- les greffes

- le diagnostic anténatal

 

  • Les modes de financement

Comment choisir entre hôpital et clinique ?

  • 1 point pour l’hôpital

- En cas de complication, un patient en clinique sera transféré dans un grand hôpital, pas l’inverse. La raison : les hôpitaux proposent une palette complète de soins, quand les cliniques sont plus spécialisées.

- La permanence des soins y est plus assurée, notamment la nuit

- Les urgences lourdes, les polytraumatisés, les patients infectés, les cas sociaux ou encore les maladies rares sont plus facilement acceptées à l’hôpital

Une entrée d'hôpital pour les ambulances

  • 1 point pour la clinique

- Accueil et personnalisation des soins, confort des patients, voire parfois luxe des établissements

- Durée d’hospitalisation plus courte

- Excellence dans les soins

- Rapidité des actions internes et administratives

 

  • Là où le bat-blesse pour les hôpitaux

- Moins d’équipements pour les blocs opératoires

- Horaires de certains services plus retreints

- Opération par un médecin en formation possible

- Dans les grand hôpitaux, difficile de prendre rendez-vous rapidement avec un médecin en particulier

- Les « mauvais hôpitaux » ne ferment pas, les mauvaises cliniques, si.

 

  • Là où le bat-blesse pour les cliniques

- Soins plus chers, parfois au détriment de la qualité des soins

- Trop de dépassements d’honoraires

- Un aspect plus marketing que qualitatif

Concrètement, quelles différences sur la facture entre hôpital et clinique ?

Le cliché veut que les cliniques soient plus chères, mais est-ce vraiment le cas ?

Pour la partie prise en charge par l’Assurance Maladie, les frais d'hospitalisation sont pris exactement en charge de la même manière dans les hôpitaux comme les cliniques, c’est-à-dire à hauteur de 80 %. Les 20 % restant étant à la charge des patients ou de leur mutuelle santé (95 % des Français)

D’autres cas comme les affections longue durée (ALD), les cas de grossesse, les accidents du travail ou si un acte coûte plus de 120 euros, l’Assurance Maladie prendra en charge à 100 %.

Dans tous les cas, seuls sont obligatoirement à la charge du patient la participation forfaitaire de 18 euros ainsi que le forfait journalier de 20 euros.

Mais, il y a un mais ! Certaines cliniques privées pratiquent des dépassements d’honoraires, toujours plus importants. En revanche, les dépassements d’honoraires en hôpital existent mais sont beaucoup moins courants et plus encadrés.

Concernant les frais annexes, comme la chambre individuelle, les hôpitaux comme les cliniques facturent des frais, mais le tarif de la chambre reste plus abordable en hôpital (environ 46 euros contre 68 pour une clinique). Cela fonctionne de la même manière pour les autres frais de confort comme la télévision, le téléphone, etc.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES