Bien choisir sa mutuelle

La couverture des opérations chirurgicales

Publié par le

Le manque de moyens financiers à la disposition d’un patient constitue un obstacle sérieux pour la réalisation d’une opération chirurgicale. En dépit de la prise en charge accordée par le régime général, une large part des frais hospitaliers reste à la charge du patient car certaines dépenses incontournables ne bénéficient pas d’un remboursement. La souscription d’une complémentaire santé apporte alors un secours non négligeable.

Les dépenses remboursées par la Sécurité sociale

La Sécurité sociale opère une prise en charge des dépenses d’hospitalisation à un taux de 80 % sur la base du tarif conventionné. Cependant, le patient doit avoir été hospitalisé au sein d’un établissement hospitalier public ou une clinique privée conventionnée.

En outre, l’opération chirurgicale ne doit pas avoir un objectif esthétique. En fonction de l’intervention chirurgicale, cette dernière peut donner lieu à des dépenses préopératoires et postopératoires qui consistent souvent en la consultation d’un anesthésiste ou plusieurs séances de rééducation.

Les modalités de la prise en charge par la mutuelle

La souscription d’une mutuelle santé hospitalisation permet au patient de réduire les dépenses qui demeurent à sa seule charge.

Le remboursement desdites dépenses peut être partiel ou intégral en fonction de la formule souscrite par l’assuré et le taux de remboursement peut atteindre 400 % sur la base du tarif conventionné. En plus, la mutuelle peut offrir une prise en charge pour les dépenses non remboursées par la Sécurité sociale comme les dépassements d’honoraires ou les « frais de confort ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES