Bien choisir sa mutuelle

La prise en charge des AVC

Publié par le

Touchant des milliers de Français, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) font partie des principales causes de décès dans l’Hexagone. Si elle ne fait pas succomber sa victime, l’AVC s’accompagne souvent de lourds handicaps. Le coût du traitement de l’AVC peut être très onéreux et le remboursement octroyé par la Sécurité sociale ne suffit pas toujours à compenser les dépenses engagées par le patient. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux souscrire une complémentaire santé.

Accidents vasculaires cérébraux : bon à savoir

Affectant autant les personnes âgées que les plus jeunes, l’AVC peut être causé par plusieurs facteurs et peut s’avérer complètement désastreux pour la personne affectée.

En pratique, il apparaît que la gravité de ses effets varie d’une personne à une autre, notamment parce qu’il existe plusieurs formes d’AVC. À savoir, la thrombose, l’embolie ou encore la rupture d’anévrisme.

Dans les trois cas, les conséquences peuvent être importantes pour l’individu concerné. Différents facteurs augmentent les risques tels que la consommation régulière de tabac ou d’alcool, le régime alimentaire inadapté à l’état de santé de la personne, le diabète, la sédentarité,…etc.

Les différents moyens de couvrir les dépenses liées aux AVC

Le traitement de l’AVC peut durer des années en fonction de la gravité des séquelles. Ainsi, il convient de disposer d’une bonne mutuelle santé pour affronter les dépenses y afférentes. Il faut savoir que seules les personnes invalides à la suite d’un AVC sont prises en charge par la Sécurité sociale avec un taux de remboursement à 100 %.

Si l’on possède une couverture santé adaptée qui peut fournir une couverture plus étendue et plus élevée à la personne atteinte de la maladie, il est possible de bénéficier d’une excellente prise en charge pour les dépassements d’honoraires, le forfait hospitalier et les autres dépenses qui restent à la charge du patient et qui ne sont pas ou assez mal couvertes par la Sécurité sociale.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES