Bien choisir sa mutuelle

Maternité : comment bénéficier d'un soutien financier ?

Publié par le

Les femmes enceintes sont amenées à effectuer de nombreux contrôles de santé tout au long de la grossesse. Comme une partie des dépenses reste à leur charge même après remboursement de l'Assurance maladie, il peut être bon de posséder une bonne complémentaire santé.

Du fonctionnement des remboursements

La Sécurité sociale prend en charge une grande partie des examens et des soins effectués durant la grossesse. Néanmoins, elle n’assure pas une prise en charge complète de ces dépenses, notamment en cas de dépassement d’honoraires ou d’examens complémentaires effectués dans un établissement privé. C’est la raison pour laquelle il peut s’avérer utile de posséder une bonne mutuelle afin de bénéficier d’une prise en charge adaptée et complète qui couvrira tout ou partie des frais de santé non remboursés selon la formule souscrite.

Des conditions posées au remboursement

La femme enceinte doit respecter certaines conditions pour bénéficier du remboursement réalisé par l’Assurance maladie au titre de sa maternité.

Elle doit d’abord déclarer la grossesse avant la fin du premier trimestre. Elle doit ensuite réaliser un examen prénatal avant la fin du 3e trimestre puis tous les mois. Enfin, l’assurée doit effectuer plusieurs examens biologiques pour vérifier si elle est immunisée contre certaines maladies, dont la rubéole et l’hépatite B.

Les frais couverts par la mutuelle 

Les garanties d’une mutuelle santé vous permettent de bénéficier d’une prise en charge pour tout ou partie des frais restant à votre charge après remboursement de l’assurance maladie, notamment :

  • Les dépassements d’honoraires lors de la consultation d’un médecin ou d’un spécialiste non conventionné. Le remboursement de la mutuelle se fait en partie ou en intégralité selon la formule que vous avez choisie ;
  • Le ticket modérateur des frais de santé qui équivaut à 30 % des frais non remboursés pendant les 6 premiers mois de grossesse ;
  • Les frais d’hospitalisation, notamment les dépenses de chambre individuelle, la location de télévision, les frais de mise à disposition d’un lit d’accompagnant.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES