Bien choisir sa mutuelle

Mutuelle : remboursement du traitement de l'insuffisance cardiaque

Publié par le

Plus d’un million de Français sont atteints d’insuffisance cardiaque. Un chiffre qui a doublé au cours des dix dernières années. Classée parmi les maladies de longue durée, l’insuffisance cardiaque demande un long traitement accompagné d’un coût assez considérable. Connaître le fonctionnement du remboursement d’une bonne mutuelle s’avère donc assez indispensable.

Généralement, la prise en charge de l’insuffisance cardiaque varie avec le niveau de gravité. Classée dans la liste des affections de longue durée (ALD), l’insuffisance cardiaque nécessite un traitement de longue durée prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

Mais, en cas de dépassements d’honoraires, la seule véritable option consiste à souscrire une mutuelle santé pour être remboursé en tout ou partie des frais à la charge du malade. Effectivement, les cardiologues de secteur 2 appliquent des honoraires libres et la Sécurité sociale ne rembourse alors que 70 % sur la base tarifaire.

En principe, tous les cas d’insuffisance cardiaque ne sont pas considérés comme une ALD. Si le niveau de gravité de l’insuffisance cardiaque n’implique pas cette reconnaissance, le parcours de soins coordonnés est indispensable pour avoir le meilleur remboursement de la Sécurité sociale. Autrement, c'est-à-dire en cas de consultation directe d’un cardiologue sans la prescription du médecin traitant, le taux de remboursement peut baisser à 30 % et il faudra alors compter sur le remboursement de la mutuelle santé.

En pratique c’est toujours le médecin traitant qui désigne son homologue pour la prise en charge du patient durant son traitement et, en général, ce sera un cardiologue.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES