Bien choisir sa mutuelle

Mutuelle santé : le remboursement des soins dentaires

Publié par le

Avoir de belles dents, saines et blanches, ce n’est pas seulement une préoccupation esthétique. Posséder une dentition irréprochable aide en effet à être en bonne santé. Cependant, les soins dentaires sont assez onéreux et souvent mal remboursés par la Sécurité sociale, ce qui décourage les gens de consulter un spécialiste et donc de prendre soin de leurs dents correctement. C’est pour cette raison que les compagnies d’assurances proposent différentes offres de mutuelle dentaire pour disposer d’une meilleure couverture des soins dentaires.

Les différents soins dentaires

Une bonne hygiène dentaire est indispensable pour avoir des dents saines. Cependant, la dégradation de l'émail dentaire peut survenir même avec de bons gestes d'hygiène comme le fait de se brosser les dents deux ou trois fois par jour. L’utilisation d’un mauvais dentifrice par exemple peut provoquer des dégâts irréversibles sur les dents.

Pour éviter les problèmes, il ne faut pas hésiter à demander conseil auprès d’un dentiste pour déterminer le produit ou la manière idéale de prendre soin de ses dents.

En outre, la consultation régulière d’un dentiste est également fortement conseillée. Cela est préconisé au moins deux fois par an. Lors de ces consultations, le dentiste peut proposer plombage, détartrage ou encore pose de couronnes selon les besoins de chacun. S’ajoute à cela la pose d’appareils dentaires si l’état des dents le requiert.

La prise en charge des soins dentaires

Le remboursement des dépenses en soins dentaires dépend du niveau de garantie que le souscripteur a choisi lors de la souscription de la complémentaire santé.

Avec un niveau de couverture élevé, il pourra bénéficier d’une excellente prise en charge des frais liés à la consultation d’un spécialiste, au traitement effectué ainsi qu’à l’acquisition des équipements y afférents.

En général, les compagnies d’assurances et les mutuelles proposent des remboursements forfaitaires ainsi qu’un remboursement du tarif conventionné à hauteur de 150 %, 200 % ou 350 %. Certains acteurs de l’assurance offrent en outre une garantie pour les dépassements d’honoraires qui restent, dans la majorité des cas, à la charge de l’assuré.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES