Bien choisir sa mutuelle

Orthodontie : bien comprendre les remboursements

Publié par le

Pour bénéficier du remboursement de la Sécurité sociale, il faut au préalable obtenir l’accord de votre Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) avant de débuter les soins d’orthodontie. Mais ça vaut uniquement pour les enfants de moins de 16 ans. Pour les jeunes de plus de 16 ans et les adultes, la Sécurité sociale n’effectue aucune prise en charge. Vous devez alors veiller à souscrire une mutuelle santé dentaire pour vous décharger des frais liés à ces soins spécifiques.

L’orthodontie : le remboursement de la Sécurité sociale

Pour les enfants de moins de 16 ans, les traitements d’orthopédie dento-faciale (ODF) appelés communément « soins d’orthodontie » sont remboursés par l’Assurance maladie après acceptation de la CPAM.

Pour obtenir cet accord, vous devez envoyer une demande d’entente préalable à la CPAM qui doit être établie avec votre praticien. Votre CPAM est tenue de vous faire connaître sa réponse dans les 15 jours suivant la réception de votre demande. Si aucune réponse ne vous parvient avant ce délai, cela signifie que votre demande a été acceptée. Cependant, votre enfant doit procéder aux soins d’orthodontie dans les 6 mois et ce, avant d’atteindre l’âge de 16 ans.

Si votre enfant a plus de 16 ans, la Sécu peut tout de même prendre en charge les soins d’orthodontie si le traitement est effectué avant une intervention chirurgicale des maxillaires. Pour les autres cas, l’orthodontie est considérée comme purement esthétique, donc non remboursée par la Sécu. C’est donc à la mutuelle santé dentaire de prendre en charge les dépenses.

L’orthodontie : effectuer un comparatif de mutuelles

La meilleure façon de trouver la bonne mutuelle est assurément d’effectuer un comparatif de mutuelles. En effet, comme les traitements d’orthodontie ne sont pris en charge que de manière limitative, il est important de disposer d’une complémentaire santé adaptée pour bien couvrir ces dépenses.

De plus, ces traitements sont particulièrement onéreux et peuvent durer plusieurs années, ce qui fait qu’à moins de souscrire une mutuelle santé dentaire, vous risquez de payer le prix fort.

Il faut savoir aussi que les dentistes peuvent fixer leur propre tarif pour les consultations et les traitements d’orthodontie contrairement aux autres soins dentaires. C’est votre mutuelle santé dentaire qui va alors prendre en charge ces dépassements d’honoraires lesquels ne sont pas couverts par la Sécurité sociale.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES